LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

L’histoire du Romanais

with one comment

Quand on est dans le Who’s Who de la blogosphère ;-), faut entretenir sa mémoire. Retour sur ce qui a marqué la petite histoire du Romanais et de ses lecteurs. Chronologie forcément subjective d’un blog local – mais aussi des blogs romanais, comme vous le constaterez – pour ceux qui auraient manqué le début. C’est imparfait, comme la mémoire. Work in progress.

2002
Novembre : Mon épouse et moi-même descendons de Paris pour emménager à Romans, 17, Côte des Cordeliers, face à la place Jules Nadi et à la mairie. Le soir de notre première nuit chez nous, mon épouse accouche de notre deuxième enfant.

2003
12 mai : Après quelques essais antérieurs, ouverture des Romanais (le site s’appelle alors LesRomanais) sous Blogger. Premier billet (mais le site n’avait pas cette forme). Il s’inaugure avec un compte rendu de la 26e édition du festival du folklore. Beaucoup de mes premiers billets se contentent de faire des liens vers des ressources en lignes : sites locaux (que je découvre) ou liens vers les sites des artistes ou des critiques des spectacles qui passent à Romans.

Autre centre d’intérêt : comment inscrire LesRomanais dans le mouvement des blogs citoyens ? Observer ce que font les autres blogueurs locaux a longtemps été une préoccupation très importante pour moi même si j’ai abandonné son exhaustivité faute de temps – je liste toujours les blogs locaux notamment et j’essaye de me tenir à une veille sur le journalisme citoyen. C’est ainsi que je m’intéresserais aussi, un an plus tard, aux Portails de proximité. Je m’intéresserais aussi aux sites de presse locales dans une étude que je n’ai jamais terminé ni pris le temps de publier, alors que j’avais réalisé une recension complète des sites de presse régionaux.

7 août : Premier changement d’hébergeur après à peine quelques billets du fait de l’impossibilité, à l’époque, de pouvoir publier des photos sous Blogger. Je passe un temps chez Ublog.net.

11 septembre : Blogger ayant ouvert une solution d’hébergement de photos, je redéménage sur Blogger que j’installe chez Free à l’adresse http://lesromanais.free.fr. Chaque déménagement me fait perdre les commentaires, encore peu nombreux.

19 septembre : Je salue la naissance du Fil Rouge du PCF local : un soulagement que cette apparition, comme je le confierais à Florence Le Cam.

15 décembre : Premier essouflement. Malgré le plaisir que me procure le blog, les découragements seront nombreux. Le manque de commentaires, l’absence de reconnaissance de ce travail bénévole et le fait que les critiques soient plus nombreuses que les encouragements resteront longtemps une frustration.

2004
22 mars : Je suis très enthousiaste à la découverte des Groupes de pairs en ligne des médecins péageo-romanais. Le travail de Didier, poussant sa communauté à utiliser les TIC, est remarquable.

22 mars : Première distinction par Place publique, une « consécration » qui continue à m’attirer quelques visiteurs.

24 mars : Des blogs pour tous ! Un billet qui préfigure assurément l’organisation de J’ouvre mon blog.

19 avril : J’installe un compteur sur le site qui donnera ses premiers résultats quelques mois plus tard. J’essayerais de publier avec une relative stabilité quelques chiffres de fréquentation en septembre 2004

21 avril : Naceur Bouziani, prof de physique-chimie à Romans, ouvre un blog scientifique… qui s’éteindra fin 2004.

22 avril : LeRomanais sur votre téléphone portable ! Ah, la puissance du RSS !

5 mai : Je critique le projet municipal d’installer des mairies annexes. Un projet qui est déjà entérinné et voté…

12 mai : Pour fêter le premier anniversaire du Romanais et ses 160 billets, je fais mon coming-out : Fini, incognito_bis, qui était l’auteur officiel du blog, bienvenue Hubert Guillaud.

« Mais je souhaiterais surtout confesser le plaisir que ce blog m’apporte même si les encouragements, les critiques, les commentaires et les retours ne sont jamais assez nombreux, surtout localement. Il faut reconnaître que je n’ai certainement pas assez travaillé à me faire connaître à Romans, malgré quelques belles fournées de mail. Quant au silence radio de la municipalité comme de la presse locale, il reflète en partie la circonspection de mes concitoyens. J’espère qu’en levant le voile de mon identité, cela lèvera les ambiguïtés et permettra à ce blog citoyen d’être encore plus marqué par l’échange.

Car au bout du compte, si je dois tisser un bilan de cette année de blogging, ce sont les rencontres que ce blog a permis que je retiendrai. C’est avec eux – vous ! -, rencontres virtuelles ou réelles, Romanais comme blogueurs venus de l’autre bout de la blogosphère, que je souhaite souffler la première bougie du Romanais. Puissiez-vous être encore plus nombreux l’année prochaine. »

18 mai : Prenant la suite des intéressants propos de Padawan sur la question, je prends position contre Les machines à voter Nedap inaugurées à Bourg-de-Péage. La tribune, publiée dans L’Impartial suite à mon courrier, suscite une réaction dans le journal local. Les « maires » de BDP ne se déplacent pas hélas jusqu’au blog. Le sujet sera régulièrement évoqué. J’ouvrirais même un petit sondage. Pour le référendum européen, les machines à voter seront remisées : trop coûteux de les adapter à la spécificité d’un choix binaire. On attend de voir le prochain scrutin. En tout cas, le combat continue de m’animer.

17 juin : Je m’emballe, avec raison, pour le Bookcrossing organisé par la médiathèque Monnaie.

25 juin 2004 : Critique des recyclades organisées par la Communauté du pays de Romans, un billet qui restera en travers de la gorge de beaucoup.

Les entreprises membres d’Eco-Emballages se construisent une bonne image à peu de frais et sur le dos du consommateur qu’ils culpabilisent allégrement. […] Qu’on ne me fasse pas dire ce que je n’ai pas dit surtout ! Il est vital de trier nos déchets ! Mais si la pédagogie ne s’applique qu’aux citoyens, ce n’est prendre le problème que par un seul bout. Les mesures incitatives voire obligatoires pour les industriels ne sont pas suffisantes, d’autant plus que de nombreuses mesures simples pourraient être prises.

18 août : Naissance de notre troisième enfant. Sobriété.

13 septembre : Je publie la lettre de Laetita qui n’a pas pu descendre en gare avec son fauteuil électrique. Ca aura au moins de modestes effets comme elle me le signalera elle-même. Autre conséquence, elle déclenchera le premier commentaire d’un élu romanais sur le blog.

Essais techniques : Reportage photo en quasi direct pour la fête de la Pogne et premier essai de vidéoblogging depuis mon écran.

7 octobre : La loi sur la laïcité ne concerne pas les mamans. C’est, si je suis exigeant, le seul exercice de journalisme local que j’ai vraiment réalisé. Et je dois remercier Nabila d’avoir eu le courage de tenir tête à tout le monde et d’être venu me raconter son histoire. Je suis très content d’avoir, modestement, contribué à faire bouger les choses sur ce sujet. Le lendemain de mon article, la presse locale, et nationale, se précipitait à la Monnaie…

8 octobre : Je ne me souviens plus des circonstances de ma rencontre avec Lionel Dujol, animateur multimédia à la médiathèque Monnaie. Mais nous lançons ensemble la première séance locale de formation gratuite aux blogs « J’ouvre mon blog », qui aura lieu le 6 novembre à la MJC Monnaie avec seulement 4 ou 5 participants. C’est à cette occasion que Lionel ouvre Maeliova (devenu Maeliova en 2006). Parmi les participants, Georges Perret, qui est venu me rencontrer quelques temps plus tôt après avoir découvert le blog, et qui reviendra nous voir non seulement aux formations, mais s’impliquera dans la vie de l’internet local. Autre participant remarquable, Claude Pérard, dont les expositions de photos virtuelles en 2006 feront le tour de la blogosphère romanaise. Suite à l’annonce, j’inaugure les cours, qui sont longtemps restés une référence.

15 octobre 2004 : Je me fais écho du débat sur le Cnor (Contournement Nord Ouest de Romans).

20 octobre 2004 : Première critique, d’une longue série, contre la Fête de la pompe :

Pour beaucoup de Romanais, la chaussure leur colle aux semelles. Certes, c’est l’image historique de la ville, de là d’où chacun vient, mais c’est aussi celle d’une industrie qui n’est plus et dans laquelle les Romanais d’aujourd’hui ne se reconnaissent pas vraiment. […] Coincée entre Grenoble la scientifique et le pôle image Valentinois, Romans aurait pu essayer de se tailler un emblême un peu plus… “moderne”.

5 novembre : La veille de « J’ouvre mon blog », Romain ouvre celui de la Boucherie Chevaline.

21 novembre : Ras le bol du manque de fonctionnalités de Blogger (et notamment l’absence de trackbacks). Après quelques pourparlers avec Philippe Pinault, qui se propose de m’aider à importer mon contenu, je bascule pour Blogspirit, une plateforme naissante.
Un mois après, Blogspirit ouvrira les communautés qui verront naître la communauté des blogs romanais, qui sera, un temps, très active.

L’histoire d’amour ne durera pas longtemps. Elle se terminera brutalement le pour retourner chez Free et prendre mon envol avec le logiciel WordPress. Le site est toujours accessible sur Blogspirit.

29 novembre : Première plongée dans les skyblogs romanais. J’y reviendrais régulièrement.

15 décembre : Je me couvre de ridicule en refusant de croire que le blog de Juppé est bien de lui.

20 décembre : Lionel ouvre le blog de l’espace multimédia.

27 décembre : Ouverture du sondage municipal 2008, un sondage disputé.

2005
4 janvier 2005 : lancement de Solidarité internationale et locale… Un blog injustement méconnu et qui s’épuisera hélas, comme beaucoup d’autres.

5 février : J’ouvre mon blog 2 a lieu à Mondy, grâce à l’intermédiaire d’Olivier Tarnaud, qui y est prof, et que j’ai rencontré grâce à nos enfants. La salle est géniale, l’accueil chaleureux. Et son directeur, que j’ai croisé 5 secondes une fois, nous fait confiance et nous prête les clefs. Belle démonstration s’il en est besoin que le blog ouvre des portes. La formation a véritablement lieu en duo avec Lionel. C’est une vraie complicité. Ouverture du blog de Romans International et de celui de Jean-Marie Gilbert.

18 mars : Patrice Sutreau, de la MJC Monnaie ouvre les blogs de la MJ et de la Cordonnerie.

21 mars : La Ville de Romans ouvre son nouveau site internet. Flingage.

22 avril : Premier commentaire d’un élu romanais sur le blog : Philippe Dresin.

29 avril : Avec Lionel toujours, nous organisons la première Mousse romanaise à la Boucherie chevaline, sur le modèle des grands. L’événement ne déplace pas grand monde.

25 mai : Bilan du premier rendez-vous citoyen organisé par la ville de Romans.

1er juin : Lionel Dujol a bien travaillé : ouverture de 8 blogs pour le réseau Jeunesse échange le monde.

11 juin : Pour préparer sa 5e édition, le salon du livre Romans à Romans ouvre son blog. Les critiques porteraient-elles leurs fruits ?

29 juin : Ma connexion internet est rétablie. Nous emménageons à Bourg-de-Péage.

Août 2005 : C’est la Bataille de Romans qui commence, avec la fermeture de Kélian puis le dépôt de bilan de Jourdan. Le point culminant sera la grande manifestation romanaise du 4 octobre.

5 septembre : En attendant, la division continue. C’est vraiment ridicule.

7 septembre : Ouverture d’un blog de droite à Romans.

21 septembre : Mondy ouvre 7 blogs.

26 septembre : Jean-Yves Baxter ouvre le blog de Geneabax.

15 octobre : J’ouvre mon blog 3.

24 octobre : J’enmène Jean-Yves et Lionel au Carrefour des possibles à Lyon. Un bon souvenir.

28 octobre : Après L’info des locaux rocks, la marmite du Carnaval, voilà que la maison de quartier Coluche blogue.

17 novembre : La belle histoire de Jean-Yves est mise en avant dans la lettre d’information du Monde.

18 novembre : Philippe Labadens, conseiller MPF, ouvre son blog. Mais est-ce vraiment un événement ?

6 décembre : Après une courte formation, Jacques ouvre le nouveau Fil Rouge au format blog (envahit par le spam, il reviendra à un format plus traditionnel durant l’été 2006). J’en profite pour ouvrir un moteur de l’internet romanais. Trop contraignant pour fonctionner (il faudrait mettre à jour trop souvent les urls des sites à référencer et la version gratuite est limitative en nombre), le moteur donne néanmoins des idées pour animer une communauté locale en ligne.

7 décembre : Rencontre avec Emmanuel Dubreucq, chargé de la communication à la ville de Romans. La courant n’est jamais passé. Les critiques fouillées et régulières de Romans mag n’aideront pas. Tant et si bien qu’il ne m’en enverra jamais un exemplaire. L’incompréhension persiste. Nos « codes » ne doivent pas être les mêmes.

22 décembre : Numéo, les drômois ne sont pas contents. Les romanais non plus.

2006

18 janvier 2006 : La lettre du Monde.fr reprend l’information sur Mondy, la MFR qui blogue.

20 janvier : Yves Le Mignant ouvre le blog de la section locale du Parti Socialiste.

21 janvier : J’aime bien ce cours sur le RSS appliqué au local.

25 janvier : Annonce de la parution du premier numéro de Netizen ou je signais un grand papier sur les blogs locaux et une tribune sur la nécessité de regarder l’internet local : Be Local.

26 janvier : Je participe à la mise à jour de l’article Romans-sur-Isère sur Wikipédia.

6 février : Ouverture de la Salade Romanaise, le portail des blogs romanais.

Le même jour, Jean-Yves Baxter ouvre Le Romans historique.

9 février : Christophe Ginisty publie « L’appel de la Ville« , que je relais et que Lionel Dujol relais ensuite… Quelques mails et de nombreux coups de fils avec Lionel plus tard, et le festival sera organisé à Romans.

10 février : La maison de quartier Saint-Nicolas blogue et révèlera le talent d’humeur de son locataire, Francis Maquin. Sa langue bien pendue lui vaudra d’ailleurs de réelles menaces. J’en profite pour continuer à m’énerver des disparités Romano-Péageoises.

18 février : Lancement d’une pétition en ligne contre la vitesse de circulation à Bourg-de-Péage.

4 mars : Annonce de notre Exil. Pour les travaux de rénovation de notre pavillon, nous partons 4 mois au bord du Lac d’Annecy.

13 mars : Ouverture du blog de l’Association Romans d’amour.

14 mars : Une antenne relais dans une cour d’école. C’est possible. Presque un an après, et malgré une certaine mobilisation, l’antenne est toujours là.

21 mars : Ouverture de Greblog.net, nos voisins Grenoblois ont de la chance : des élus qui bloguent, un bassin de population assez vaste pour rendre des choses possibles… Ca donnerait presque envie de déménager.

22 mars : 4 étoiles au concours des villes fleuries, tel est l’objectif de la ville de Bourg-de-Péage pour 2006. ;-(

28 mars : Ouverture du blog du Jacquemart, par Georges Perret et l’association Romans d’Amour. Le projet restera en sommeil hélas, l’association préférant se concentrer sur le Club Romans d’Avenir, un autre succès à mettre au compte de notre GP local.

A la même date, je découvre BougeToi, le blog des lycéens romanais contre le CPE. L’un des jeunes animateurs est Enneite – Etienne -, qui lancera La Poneysphère en juin, avant de se transformer à la rentrée en Lyzeo.

29 mars : L’impasse romanaise : où va Romans ?

1er avril : Ouverture de l’Everitouthèque, le blog collectif des bibliothécaires de la Monnaie.

11 avril : Je donne un conférence de rédaction à l’université de Grenoble sur LeRomanais.

18 avril : Critique – constructive 😉 – du PLU de Romans.

21 avril : Bons et mauvais blogs romanais, je donne mon avis.

24 avril : Annonce du projet d’Association des internautes romano-péageois et lancement du 1er tchat local, qui aura lieu avec succès le 15 mai.

4 mai : Jean-Yves Baxter créé le Forum Romanais, qu’il transformera en blog en novembre 2006.

10 mai : Parmi les blogs persos que j’évoque le 10 mai, il y a celui de Yaovi, et son formidable journal d’un papa solo qui n’a pas quitté mon agrégateur alors que son auteur est parti vivre loin de la Drôme. Je reste touché et ému par son histoire.

12 mai : Je fête les 3 ans du Romanais, en exil. La forme n’est pas au rendez-vous. Je suis fatigué.

« Sans compter que je suis assez miné par quelques comportements locaux désespérément lamentables – rançon d’un bien modeste succès et rappelle incessant de la petitesse du genre humain… Heureusement que ce blog m’a permis quelques belles rencontres. Elles compensent largement ces basses mesquineries. J’espère que l’année qui vient m’en apportera d’autres : rencontrer des gens est la seule raison qui me pousse à continuer et me donne le plaisir d’avancer, vraiment.

J’avoue qu’à l’aube de cette troisième année, j’aurais plutôt envie de raccrocher. D’autres projets, laissés en sommeil, se rappellent à moi. Je me dis que je les ai trop longtemps laissé de côté. Et puis trois ans, ça commence à faire long, je ne vais pas tarder à devenir ringard (si ce n’est pas déjà fait)… « 

La transformation en blog collaboratif, comme proposé, ne prend pas. Je pense que j’en aurais longtemps le regret. Caroline m’interpelle avec raison sur la violence et la hargne des commentaires qui noie l’internet romanais depuis quelques mois. J’essaye encore de défendre la liberté d’expression sans modération… en vain.

22 mai : Je publie la seule interview du Romanais à cette date (décembre 2006), celle du photographe Claude Pérard dont l’Everitouthèque vient de faire la première exposition virtuelle.

30 mai : Ouverture du Wiki de l’AIR (Association des internautes romano-péageois).

1er juin : A l’heure du Palmarès du premier prix du blog citoyen, je décerne, en tant que membre du jury, le mien.

12 juin : Christophe Grébert de Mon Puteaux donne le coup d’envoi du WebCitoyen dont je participe avec grand plaisir.

15 juin : L’inauguration de la place Maurice Faure perturbée par le Mouton.

28 juin : Après avoir annoncé sa dissidence aux prochaines législatives, Henri Bertholet ouvre son blog.

12 juillet :Pause. C’est le ras-le-bol. Je débranche. Coupe les commentaires, excédé par la hargne, les supercheries ridicules et 6 mois de harcèlements. Après beaucoup de réflexion sur le sens de tout cela, je reprends la parole le 31 août. Les commentaires sont désormais modérés, ce qui me permet de me calmer avant que de les publier. L’audience a souffert et a été divisé par deux. Mais les fâcheux sont partis…

30 septembre : Michel Bigorre ouvre Rovaltain.net, bel essai de blog local informatif et non analytique, comme le mien. Il l’arrêtera moins d’un mois plus tard pour être embauché à L’Impartial.

3 octobre : Comment construire l’avenir de notre territoire ?, synthèse d’un intéressant débat organisé par Georges Perret de Romans d’Amour.

6 octobre : Alors que nous le savons depuis la fin de l’été, ce qui nous a permis de nous préparer, Ginisty annonce qu’il organisera son Festival de la création sur l’internet à Romans, les 1, 2 et 3 février 2007. L’organisation pourtant patine. Alors que la Région, le Département, la Communauté de commune et la Ville étaient là pour l’accueillir, la Ville de Romans joue l’exclusion des partenaires, encouragé par un organisateur dont l’égo surdéveloppé, pousse à faire les choses seules. Qu’importe, depuis la rentrée, l’AIR s’est mise en ordre de bataille, elle annonce 2 projets : la carte interactive et participative de Romans et un supplément réalisé par les blogueurs dans une édition locale du Dauphiné Libéré et quelques débats dont « Je blogue à Romans et qu’est-ce que ça m’apporte ».

30 octobre : Découverte de l’excellent Reynolds en lutte, à Malissard.

14 novembre : Seconde réunion des membres de l’AIR pour préparer et peaufiner les actions que nous projetons d’organiser pour le Festival de Romans des 1, 2 et 3 février 2007.

27 novembre : Je découvre la naissance de l’association Rhône Alley et le blog de Bertrand Lazare.

21 décembre : Je découvre la naissance du blog de l’Union locale CGT de Romans et aurais bientôt le plaisir de croiser Yves Domard.

2007
18 janvier : Je m’élève contre l’annonce des forums des associations : un pour chaque ville. Ils ne se sont toujours pas réconciliés.

24 janvier : Notre initiative pas des blogs dans le DL s’effondre à quelques jours du festival. Déception. Notre programme de formation pré-Festival est annulé, faute de participants. Qui trop embrasse mal étreint ?

26 janvier : Michel Woelfflé lance le blog du Deuxième souffle.

1-3 février : Le festival de Romans bat son plein, enfin plutôt son vide. Le bilan sera sanglant.

21 février : Découverte du blog de Didier Servant, le père d’Enneite, entraîneur de basket. Notre député, Gabriel Biancheri ouvre son blog.

23 février : La ville de Bourg-de-Péage a fait déplacer l’antenne relais du groupe scolaire Jean Moulin.

15 mars : Grand moment de vie politique. Rencontre avec le maire de Bourg-de-Péage pour lui remettre la pétition sur la circulation.

30 mars 2007 : Je publie les deux articles sur les blogs locaux que j’avais publié dans le défunt Netizen lancé par Cyril Fiévet, en février 2006. Alors que les présidentielles approchent, pour moi, ce ne sera ni Sarko ni Le Pen.

20 avril : Le Conseil des Prud’hommes de Romans-sur-Isère porte le coup de grâce au Contrat Nouvelle Embauche.

6 mai : élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République.

7 mai : Lancement de l’agenda des romanais.

12 mai : Les législatives arrivent. Je fais les vidéos du débat à gauche. Je réalise un entretien vidéo avec Catherine Coutard, éphémère candidate PS-MDC parachutée à Romans. Début juin, je passerai quelques temps avec Gabriel Biancheri ainsi qu’avec Jean-David Abel

17 mai : Je découvre le blog du romanais Frank Joubert qui nous tiendra quelques temps compagnie jusqu’à son départ pour l’Angleterre.

26 mai : Nous organisons une formation de l’AIR : Mon association en ligne.

5 juillet : 2nd Tchat local Romanais (annonce).

17 juillet : Peyrins copie Romans.

20 juillet : Le divorce d’avec Ginisty et son festival est officiel.

10 septembre : Le Romanais lance la campagne des municipales avec l’interview vidéo de Philippe Drésin qui se déclare candidat à la tête de liste PS. Il finira pas être le second d’Henri Bertholet.

11 septembre : Lancement du moteur de recherche local RomanSearch. Découverte du blog de Pascal Caradec alias PaysanBio.

15 septembre : Reportage photo et vidéo en quasi live à l’occasion du Forum des associations de Romans où l’AIR est présente.

2 octobre : Compte rendu du débat « innovons à Romans ».

4 octobre : La Cour des comptes épingle la ville de Romans. Des vertus de la transparence du réseau, puisque les documents y sont accessibles à tous.

8 octobre : Lancement de Municipales 2008, un site de proposition ouvert à tous pour les élections municipales.

17 octobre : Lancement de l’univers Netvibes des Romanais.

19 octobre : La démocratie ne nécessite pas de débat. Les municipales ne partiront pas avant l’heure.

9 novembre : Georges Perret se jette dans la bataille des municipales et ouvre son blog.

14 novembre : Rencontre vidéo avec Luc Guillet. Et dire qu’il ne m’a jamais offert un gâteau !

17 novembre : Je dépublie l’excellente interview de Sophie Houzet du Pôle numérique de la Drôme. Hystérie et autocensure des services face à la chape de plomb des politiques.

8 décembre : J’ouvre mon blog 7e édition (et dernière).

10 décembre : Lionel Dujol va parler de l’action citoyenne électronique à Romans aux Rencontres de la démocratie participative à Lyon, alors que je suis à Alençon pour le prix du blog d’expression citoyenne.

17 décembre : Jourdan est liquidé. Joyeux Noël aux romanais !

31 décembre : Les sites sociaux démarrent. Je jette un oeil sur leur rôle local.

2008
25 janvier : La ville de Bourg-de-Péage installe des ralentisseurs. Ca sent les municipales ;-).

Les listes se présentent : PS, UMP et Romans d’avenir. Chacune avec son site, sur lesquels il ne se passera pas grand chose. Le 16 mars, Bertholet est finalement réélu.

24 mars : La ville publie trois sites essentiels à l’information locale : celui des archives, celui des délibérations et son Système d’information géographique.

17 avril : L’Impartial arrive sur le web.

19 avril : On organise tout de même un apéro à l’occasion de la seconde édition du Festival de Romans. Le boycott passe mal. Le 15 décembre, Ginisty jette l’éponge.

9 juin : Je m’élève contre les projets de vidéosurveillance à Romans qu’avaient initié Marie-Hélène Thorraval, candidate UMP malheureuse et que relance l’équipe municipale. La municipalité PS finira par installer une première caméra sur un parking en mai 2009.

11 juin : Alain Fournier ouvre l’oeil d’Arthemonay.

21 juin : La 8e édition de J’ouvre mon blog n’aura jamais lieu. Les outils sont devenus trop simples et les pratiques ont basculées vers le web social.

11 juillet : Avec Lionel Dujol nous sommes à Brest pour présenter à nouveau les actions que l’on mène à Romans. Un grand moment et de bons souvenirs.

17 juillet : Le développement durable sur l’internet romanais. J’en profites pour m’en prendre au futur Centre nautique péageois.

21 juillet : Next-Up continue la mobilisation contre les antennes Relais et surveille la FBFC.

30 septembre : La course-poursuite de Romans déclenche ses commentaires et analyses.

15 octobre : Optimiser la recherche locale.

30 décembre : La Fing lance le programme Hyperlocal à Bordeaux inspiré de mon expérience romanaise.

2009
23 janvier : Pour se remettre de sa défaite, Marie-Hélène Thoraval lance son blog de reconquête. Et le Fil Rouge une nouvelle version.

26 mars : Google Street View entre à Romans.

8 mai : Le Saes publie son premier billet sur LeRomanais. Le Conseil Général tente une censure du web local 😉 .

(à suivre…)

Publicités

Written by leromanais

14 décembre 2006 à 22 h 14 mi

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. […] Depuis cet été, j’ai quitté Bourg-de-Péage, après avoir passé 11 ans dans cette région de la Drôme. J’en garde de bons souvenirs. Une riche histoire. […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :