LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

Archive for the ‘Ailleurs’ Category

Romans en transition ?

with 6 comments

Si vous avez 50 minutes, prenez le temps de regarder ce reportage sur le mouvement des villes en transition en Angleterre, signalé par Michel Lepesant sur le DAR des Alters de Romans qui montre bien comment les alternatives locales, concrètes, mêmes à petites échelles… peuvent finir par créer de la cohérence et du lien social. Alors que le projet de monnaie locale (la mesure) à Romans avance, alors que les maisons de quartier (notamment Coluche) multiplient les AMAP de produits locaux… on se dit que ces initiatives mériteraient de se démultiplier, pour toucher, comme on le voit dans le reportage bien d’autres domaines, allant du partage de jardins, aux ateliers de couture et de récupération… par exemple. Et même à un vrai projet politique local vers la transition (en 12 étapes, comme il se doit).

Les villes en transition ne sont pas si nombreuses en France. Alors à quand, Romans en transition ?

En attendant, l’assemblée constitutive de l’association « Commune mesure », qui va lancer le projet de monnaie locale, se tiendra le 10 décembre à 19h30 au théâtre de la Courte échelle. Soyons nombreux.

Si on ne fait pas l’effort d’imaginer le futur, et qu’on ne s’y implique pas, on aura le monde qu’un autre aura voulu.

Written by leromanais

28 octobre 2010 at 20 h 33 mi

De la ceinture verte de Valence… à l’émancipation sociale

with 3 comments

L’année dernière, j’étais sur les traces de l’innovation sociale britannique, cette année je reviens d’un passionnant voyage en Suède et au Danemark sur les traces de l’innovation sociale scandinave (toujours à l’invitation de la 27e Région, ce laboratoire d’innovation publique). Je vous invite à prendre le temps de parcourir le dossier que j’en ai ramené pour InternetActu.net :

J’avoue qu’à chaque fois que je m’immerge dans ces nouvelles méthodologies (voir également le dossier réalisé sur l’étude des comportements à partir du livre de Case Sunstein et Richard Thaler, les conseillers d’Obama, qui montrent que les consommations d’aliments dans des cantines changent de 10 à 20 % simplement en agissant sur la façon dont sont présentés les produits à ceux qui y mangent), j’ai du mal à comprendre qu’on puisse encore faire de la politique autrement qu’en pariant sur l’émancipation citoyenne et la cocréation, la participation active des citoyens… Qu’on puisse réfléchir à des aménagements de circulation sans d’abord les associer, à de nouvelles constructions sans d’abord leur en faire part et décider avec eux plutôt que seulement pour eux.

Pendant ces trois jours, le designer italien Enzo Manzini évoquait, assez accablé, le délitement de la politique italienne, en nous expliquant son combat pour maintenir la ceinture verte de Milan loin de la promotion immobilière à tout va. “Il n’est pas facile de faire prendre conscience aux citoyens que cette ceinture verte du Sud de Milan relève de la qualité de vie de Milan”. Or la zone agricole pourrait nourrir la ville et offrir aux Milanais de nouvelles opportunités d’activités liées à la nature et à l’agriculture. Pour cela il faudrait que les pouvoirs publics participent à la construction de nouveaux réseaux d’acheminement de la nourriture, développent l’agriculture biologique et promeuvent le “zero miles food and tourism”, c’est-à-dire l’agriculture et le tourisme de proximité, comme il l’explique dans sa présentation. J’avais tendance à penser qu’une telle horreur ne fonctionnerait pas chez nous, où la corruption politique n’a pas encore atteint le stade avancé de l’Etat italien, comme semblait me le confirmer la vivacité de l’agriculture de proximité de la région romanaise. C’était sans rien connaître du projet valentinois d’extension des zones commerciales que dénonce le Parti de Gauche de la Drôme, l’écologiste Danielle Persico, la Frapna, Court-Circuit ou les Verts de la Drôme

Face au projet local d’extension de la ceinture commerciale, nombreux sont ceux qui ont décidé de se réunir pour donner de la force à la solution alternative de ceinture verte valentinoise permettant d’installer un maraîchage de proximité, du tourisme et des activités de proximité plutôt que de nouvelles grandes surfaces, comme visiblement en a le projet plusieurs politiques locaux. C’est sûr que c’est avec des grandes surfaces, des grands complexes sportifs et des décisions venues d’en haut, plutôt qu’avec jardins collectifs ou des actions d’implications d’habitants dans les décisions qui les concerne qu’on transforme et détériore le plus le « vivre ensemble ». Il est temps de passer à la transition.

Written by leromanais

29 juin 2010 at 22 h 38 mi

Amacca : des Amap culturelles ?

with one comment

Le micro-mécénat dans le secteur culturel pourrait-il donner lieu à la naissance de nouvelles structures culturelles, permettant de promouvoir le spectacle vivant, l’art ou même la lecture… selon les choix dont conviendront les citoyens qui l’initieront.

Tel est l’objectif des Amacca (Associations pour le Maintien des Alternatives en matière de Culture et de Création Artistique), que l’on présente comme les Amap culturelles explique le site rencontres sociales en se référant au dossier (.pdf) (ici aussi en html) développé par Olivier Lanoe, le premier fondateur d’une telle Amacca en France.

Reste qu’en reposant sur le principe de la défiscalisation, le système est bien différent de l’AMAP et demeure du registre du mécénat, même s’il est distribué. D’abord parce que la défiscalisation n’intéresse pas les bas revenus. Et il n’est pas sûr que cela permette un lien direct entre l’artiste et le spectateur (comme l’Amap permet un lien direct entre le consommateur et le producteur).

Cela a néanmoins l’air intéressant, non ?

Written by leromanais

31 décembre 2009 at 16 h 55 mi

Publié dans Ailleurs, Culture

L’innovation sociale

with one comment

Un rapide billet pour vous inviter à lire le dossier que j’ai publié sur InternetActu, suite à un déplacement à Londres à l’invitation de la 27e Région, sur les traces de l’innovation sociale britannique.

Le dossier, « Voyage dans l’innovation sociale britannique » :

Ce voyage m’a marqué. La façon dont les services publics britanniques – sinistrés, oui, et c’est bien une des causes qui expliquent les solutions qu’ils préconisent – réinventent la participation des citoyens au quotidien me semble vraiment intéressante pour ceux qui travaillent sur ces sujets. Plus que les résultats – qui demeurent décevants -, les méthodes et processus employés me semblent vraiment capital pour redonner de la profondeur à la participation. La « cocréation » (le terme est fort) des services publics par les usagers est un moteur puissant pour redynamiser les services publics et faire surtout que les citoyens arrêtent de les consommer mais participent pleinement à leur existence. Jusqu’où peut-on aller pour rendre les gens autonomes, pour qu’ils s’émancipent et prennent en main leur destin… En ces temps de disette participative, le message me paraît capital.

Pour rappel : la 27e Région cherche des territoires pour y établir des résidences qui exploiteraient justement ces méthodes, comme ils l’ont fait à Revin, dans un collège des Ardennes et s’apprêtent à le faire dans d’autres régions françaises.

Written by leromanais

18 juin 2009 at 11 h 35 mi

Publié dans Ailleurs, Politique, Réflexion

Triste jour pour les libertés publiques

leave a comment »

Oui, triste jour pour les libertés publiques, où 296 députés ont décidé d’enterrer les libertés publiques en votant pour la création d’une autorité administrative
– ayant le pouvoir de surveiller les communications des gens plutôt que préserver les libertés des utilisateurs ;
– ayant le pouvoir de punir les gens arbitrairement sans que ceux-ci n’aient de possibilités de recours ;
– et surtout ne proposant aucune solution autre que la répression pour défendre les intérêts des artistes.

Mes remerciements les plus sincères à Christian Paul et Patrick Bloche (PS), Martine Billard (Vert) et Lionel Tardy (UMP) qui sont merveilleusement battus – et qui ont su convaincre dans leurs rangs, même si cela a été insuffisant. Tous les députés ne sont pas godillots.

La bataille n’est pas encore perdue, espérons que les autorités de recours sauront mieux protéger les libertés des citoyens que ne l’ont fait nos représentants qui ont préféré prendre le parti des industries culturelles, sans faire de proposition aux artistes ni aux usagers.

Pour ceux qui voudraient suivre ce passionnant dossier, reportez vous à Numerama, Ecrans et Aaaliens qui ont été les meilleurs outils d’information.

« Ceux qui sont prêts à sacrifier une liberté essentielle pour acheter une sûreté passagère, ne méritent ni l’une ni l’autre », disait Benjamin Franklin.

Mise à jour du 20 mai 2009 : à lire également la belle réaction de Tristan Nitot.

Written by leromanais

12 mai 2009 at 21 h 02 mi

Publié dans Ailleurs

Tagged with

La République des idées à Grenoble

leave a comment »

Les 8, 9 et 10 mai, à la maison de la culture de Grenoble se tiendra le second Forum de la République des Idées, sur le thème « Réinventer la Démocratie » (Programme et réservation). Le Monde.fr publie plusieurs tribunes d’intellectuels qui participent de ce mouvement, comme l’article de l’économiste Thomas Piketty sur la nécessaire réinvention du capitalisme, celui de Pierre Rosenvallon sur la réinvention de la démocratie, celui de Loic Blondiaux sur les nouvelles formes de la représentation

J’irais pour ma part tout le samedi (seulement, hélas), si quelqu’un souhaite profiter de ma voiture (je prends les transports publics, plus simple et plus écologique 😉 ).

Written by leromanais

29 avril 2009 at 11 h 53 mi

Publié dans Ailleurs

3 hommes, 1 destin

with 4 comments

Michel Woelfflé et l’association Deuxième jour, viennent de mettre en ligne un film en deux partie sur trois créateurs de chaussure romanais : Pierre Manzoni, Ignace Cabéro et Armel Besançon. 14 minutes d’immersion dans la passion romanaise.

Written by leromanais

22 janvier 2009 at 10 h 09 mi

Publié dans Ailleurs