LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

Classement de l’activité des députés : Gabriel Biancheri s’illustre

with 15 comments


Le site lesinfos.com a mis en ligne un classement des activités des députés, sur la base des données officielles recensées par le site de l’Assemblée nationale, ce travail mesure le nombre d’interventions en séance publique et en commission pour produire un indicateur d’activisme des parlementaires.

Celui-ci est à mesurer tout de même car certains députés sont régulièrement présents en séance mais n’interviennent pas et parce que la participation aux scrutins (mais tous les votes ne sont pas électroniques, beaucoup sont faits à mains levés) ou le nombre d’amendements déposés par exemple ne sont pas pris en compte. Enfin, le nombre d’intervention ne dit rien de leur qualité. En tout cas, Gabriel Biancheri se classe dans les 30 députés les moins actifs des 574 que composent l’assemblée nationale (voir le .pdf). Il n’a fait qu’une intervention en commission et n’a posé que 39 questions (45, si on regarde les informations plus récentes sur le site de l’Assemblée) (n’en a rapporté aucune et n’a pas fait de proposition de loi en tant qu’auteur – mais il a été cosignataire de 72 propositions de lois depuis le début de la 13 législature).

Sur Gouvernement Off, on regarde la présence des députés lors des scrutins (enregistrés nominativement, mais l’essentiel des scrutins ne donne pas lieu à enregistrement nominatif, la plupart se faisant à main levé). Gabriel Biancheri se classe ici dans la grande moyenne de ses confrères, avec une présence à 6 scrutins auxquels il a tous voté Pour. C’est d’ailleurs plutôt dans le détail des Propositions de loi qu’il cosigne et les questions posées qu’on peut le mieux voir les centres d’intérêt des députés. Mais de ce côté là, l’internet manque encore d’outils d’analyse.

Mise à jour du 23 avril 2009 : Tiens, comme c’est bientôt les Européennes (« ah bon, vous êtes sûrs ? » Paraît que l’abstention ça favoriserait les gros partis, alors que le scrutin, lui, favorise plutôt les petits partis : c’est peut-être pour ça que ces élections se préparent dans le plus grand silence), un intéressant classement des députés européens vient de paraître et distingue ses mauvais élèves dont, parmi les 13 députés européens Sud-Est, Thierry Cornillet et Dominique Vlasto.

Mise à jour du 25 avril 2009 : Parlorama, le site qui proposait le classement des députés européens a fermé, rapporte l’excellent blog de Jean Quatremer, sous la pression de députés mécontents de leurs classements. Le site qui se voulait un regard sur la démocratie européenne porte désormais bien son nom et en montre bien certaines limites. Marianne 2 a republié les documents.

Publicités

Written by leromanais

22 avril 2009 à 15 h 21 mi

Publié dans Politique

15 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Messieurs Labaune (n°91) et Reynier (n°121) ne font pas beaucoup mieux, il n’y a qu’Hervé Mariton (n°577) qui s’en tire bien, mais ce classement montre surtout la visibilité de nos députés, pas leur travail. En allant sur le site de l’assemblée nationale on peut trouver des infos plus pertinentes comme les interventions en commissions et les propositions de loi co-signées par les députés. Mais le boulot est énorme pour en faire une synthèse chiffrée.

    FranckL

    23 avril 2009 at 9 h 56 mi

  2. une chose est sur la place est bonne en regard du travail effectué et du salaire percu..;sans parler des autres mandats que peuvent cumuler certain (es)….
    Pendant ce temps la …Nos édiles vont créer le plus grand Génocide organisé avec nos parents dans les maisons de retraite de part les augmentations et la baisse de personnel soignant!!!!
    Dimanche 17 mai le collectif de Romans sur isére regroupant plus de 70 familles organise A 10H30 devant la mairie de Romans sur isére sa première manifestation …pour témoigner de son mécontentement!!!!
    faites le savoir autour de vous …merci

    alainF

    24 avril 2009 at 17 h 58 mi

  3. Il est peut-être bon de rappeler que Mr Biancheri a été TRES malade ces deux dernières années… Cela n’excuse pas, mais cela explique…

    Prune

    29 avril 2009 at 22 h 50 mi

  4. Lorsque l’on sait, et personne de notre région ne peut l’ignorer, les très gros soucis de santé de Gabriel Biancheri cette année, on ne peut que s’indigner devant une telle chronique. Je n’adhère pas au même parti politique que Gabriel Biancheri, mais cela ne m’empêche pas de m’indigner devant une telle bassesse.

  5. @Philippe. Vos jugements de valeurs m’amusent Philippe… Dommage que votre blog ne soit plus en ligne (que vous n’ayez pas le courage de conserver l’historique de vos opinions), on y trouvait quelques belles perles qui pour ma part m’indignaient bien plus.

    Vous dites que monsieur Biancheri était malade. Peut-être. J’avoue n’en rien savoir – et je pense même que plein de gens de la région l’ignore, on fait un sondage sur le marché ? Ca explique peut-être certains résultats de ce classement effectivement… Mais je ne suis pas certain que cela aurait changé grand chose… L’activité parlementaire de Gabriel Biancheri me semble assez semblable à celle de son précédent mandat. Dommage que sur son blog, il ne nous confie pas mieux ses opinions et les raisons qui motive les lois qu’il vote, plutôt que de nous copier les articles de presse à son honneur et la défense des mesures sociales du gouvernement qu’il soutient.

    Hubert Guillaud

    4 mai 2009 at 21 h 22 mi

  6. Je suis scandalisée par cet article; personne n’ignore les soucis de santé de notre Député. Les propos de cet article ne couvrent pas l’ensemble de l’activité d’un Député. Effectivement, son travail sur le terrain est complètement occulté. Chaque fois que la maladie laisse un soupçon de répit notre Dépté remplit largement ses engagements. Bien des citoyens et des élus toutes tendances confondues peuvent en témoigner.

    MH THORAVAL

    5 mai 2009 at 9 h 10 mi

  7. @Marie Hélène. Et bien moi je suis bien plus scandalisé par le fait que des députés aient essayé de faire fermer ces classements.

    Hubert Guillaud

    5 mai 2009 at 9 h 16 mi

  8. J’ignorais également que M Bianchéri avait des problèmes de santé, Messieurs Labaune et Reynier sont-ils dans le même cas? Sans faire de l’antiparlementarisme primaire on peut mettre en doute l’efficacité d’un parlement dont 80% des lois votées sont de simples applications de directives européennes, où les parlementaires suivent sagement les consignes de leurs partis (enfin quand ils sont présents cf Hadopi), où les intérêts privés via les lobbies priment sur l’intérêt général. N’essayez pas de nous enfumer avec le cas particulier de M Bianchéri.

    FranckL

    5 mai 2009 at 15 h 54 mi

  9. NosDéputés.fr, l’excellent site citoyen qui vous permet de surveiller l’activité parlementaire de nos élus permet de suivre l’activité de ses députés, avec un certain luxe de détail et la possibilité de se créer des alertes (par mail ou RSS) dès qu’une nouvelle intervention concerne ou implique votre élu, comme le montre la fiche de Gabriel Biancheri. Précieux !

    Hubert Guillaud

    14 octobre 2009 at 21 h 40 mi

  10. « Gabriel Biancheri se classe dans les 30 députés les moins actifs des 574 que composent l’assemblée nationale ».
    Aujourd’hui que cet homme politique est décédé à la suite de sa longue maladie, ces paroles devraient inspirer une certaine honte à leur auteur. On peut se tromper mais il faut avoir le courage de le reconnaître, et pourquoi pas, de présenter ses excuses. Le problème n’est pas de savoir si le député aurait eu de meilleures statistiques sans sa maladie. Pointer du doigt la faible activité d’une personne qui était en effet gravement malade, c’était bien sûr cela le problème. On avait le droit de l’ignorer, sauf peut-être quand on se permet de juger sur la place publique. Mais on touche peut-être ici aux limites du « cyberjournalisme » ou du « journalisme dit citoyen ». Animer un blog local intitulé « Le Romanais » laisse entendre qu’on est informé alors qu’on ne l’est pas forcément.
    Le Romanais aurait dû se demander pourquoi Gabriel Biancheri ne s’est pas présenté aux élections municipales à Romans…

    Jean Villedieu

    21 janvier 2011 at 10 h 51 mi

  11. Comme je l’ai dit plus haut en commentaire, je n’étais pas au courant de la maladie de M. Biancheri. Ca n’empêche pas qu’en son absence, « son travail » (et être député en est un) ne s’est pas fait convenablement. Qu’il est choisi de rester député c’est son choix. D’autres personnes en aurait fait un autre.

    Pour se présenter à Romans, il aurait fallu que Gabriel Biancheri le souhaite. Hors, il lui était plus facile d’être élu à Hauterives que d’essayer d’emporter la mairie de Romans. Marie-Hélène Thoraval n’y ait pas parvenu (ça c’est joué à peu).

    Mais on aura plaisir à surveiller l’activité de notre nouvelle député.

    Hubert Guillaud

    21 janvier 2011 at 12 h 35 mi

    • Encore une fois, rien ne prouve qu’il n’était pas en mesure d’assumer sa fonction. Il est simplement choquant de voir un homme gravement malade montré du doigt pour sa prétendue inactivité : cela crée un malaise profond. Si vous l’aviez su, peut-être vous seriez-vous abstenu de publier cet article. Ou alors auriez-vous réclamé sa démission ?
      Disons que vous avez été extrêmement maladroit par ignorance, il suffirait juste de le reconnaître…
      Quant à la mairie de Romans, se sachant déjà malade, Gabriel Biancheri pouvait difficilement « souhaiter » la briguer. Sa non-candidature en avait surpris certains jusqu’à ce qu’ils apprennent ses ennuis de santé.

      Jean Villedieu

      21 janvier 2011 at 14 h 12 mi

  12. Entre nous, Jean, je pense que même en bonne santé, l’activité de Gabriel Biancheri n’aurait pas été la plus illustre de notre noble assemblée. Quand on regarde dans les archives de l’Assemblée Nationale, notre député ne s’est pas illustré par une défense de lois importantes, originales ou nécessaires. Il a plutôt soutenu des lobbies qu’autre chose (le lobby agricole, le lobby vétérinaire…). Il a plutôt voté comme son parti le lui demandait.

    Ce n’est pas ici que vous trouverez une hagiographie respectueuse : sa mort est regrettable, mais ça ne mérite pas un procès en béatification.

    Hubert Guillaud

    22 janvier 2011 at 12 h 41 mi

  13. Ne confondons pas une hagiographie avec de simples excuses qui eussent été bienvenues après un article plutôt malvenu mettant en cause le travail d’un homme qui était en fait gravement malade. Personne ne prétend, je crois, que Gabriel Biancheri était un saint mais votre appréciation apparemment négative de son activité parlementaire ne vous dispensait pas d’un minimum d’élégance à son égard.
    Je n’insiste pas, j’ai bien compris que vous ne reconnaitriez pas votre erreur. Vous avez juste admis ne pas être au courant de sa maladie. On peut penser que, dans le cas contraire – bien que vous refusiez de le dire explicitement – vous vous seriez abstenu de vous couvrir de ridicule et n’auriez pas publié cet article. Mais le mal a été fait et vous n’avez pu éviter l’impression d’indécence qu’il a produite.

    Jean Villedieu

    22 janvier 2011 at 19 h 55 mi

  14. Ce que j’aime bien dans votre propos, c’est que l’erreur est forcément mienne, pas dans le comportement de Gabriel Biancheri. Que c’était à moi de faire preuve d’élégance, pas à lui d’avoir l’élégance d’informer correctement ses administrés.

    Je ne pense pas une seconde m’être couvert de ridicule – quand bien même, je vous assure que cela ne tue pas. Si l’on regarde l’activité de Gabriel Biancheri au début de sa mandature, on se rend compte qu’elle n’était pas très riche sur le plan législatif. Cela ne veut pas dire que dans d’autres domaines il n’ait pas agit : on connait son intense lobbying (même s’il n’a pas été seul) pour faire venir le pôle toxicobiologique, par exemple, etc. Mais sur le plan législatif, rien de remarquable.

    On va pouvoir suivre Marie-Hélène Thoraval avec attention pour voir les lois qu’elle signe, les questions qu’elle adresse. J’espère qu’elle utilisera son blog pour parler de son activité de député, en nous expliquant concrètement ce qu’elle fait pour la Drôme et Romans.

    Hubert Guillaud

    27 janvier 2011 at 22 h 27 mi


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :