LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

Romans Tourisme, pour aller où ?

leave a comment »


L’Office de tourisme de Romans et de Bourg-de-Péage se sont associés – c’est un évènement – pour créer un site touristique en ligne pour promouvoir notre pays : Romans-Tourisme. Le site est plutôt réussi et agréable à naviguer… Mais contrairement aux apparences, je ne suis pas certain qu’il facilite complètement la vie des touristes.

romanstourisme.jpg

Le site utilise les cartes de Google pour repérer les emplacements des hôtels ou des évènements. La localisation est effectivement très utile, mais on ne peut accéder à ces cartes en dehors du site : elles ne sont pas référencées dans les contenus des utilisateurs de Google Maps et surtout, on ne peut pas les imprimer ! Pouvoir imprimer, envoyer une adresse ou l’enregistrer dans ses cartes sont pourtant les premières fonctions que l’on recherche (surtout quand demain Google va permettre de faire des exports d’adresse pour son navigateur GPS !). Ce n’est certainement pas grand chose à ajouter, mais voilà qui sera plus utile que le « Carnet de voyage » interne au site, qui ne permet pas de glisser les évènements ou les lieux qu’on repère sur ses propres applications (que n’avons-nous besoin d’une application supplémentaire, propre à un site sur lequel, 90 % des touristes ne reviendrons pas une fois passés ?). Même chose pour le calendrier d’évènement : à quoi sert un calendrier d’évènements s’il ne propose pas de modules d’exports (RSS, iCal, Microformats), permettant aux gens d’intégrer les évènements dans leurs propres agendas ?

Dans le même ordre d’idées, le site – malgré ses airs 2.0 avec ses cartes -, est très loin d’être un site participatif. Pas même des liens vers les images d’internautes de Panoramio de Romans (qui nourrit Google Earth), FlickR ou d’autres bases de photos, qui donneraient plus de richesse aux paysages de notre pays, qu’avec la douzaine de photos des seuls photographes officiels des deux villes. On regrettera également qu’il n’y ait pas plus de contenus interactifs proposés aux touristes, pour qu’ils rendent compte de ce qui leur a plu ou déplu (hum, qu’il est dur pour une collectivité de s’atteler aux avis extérieurs ! Surtout que les commentaires négatifs vont être la cible de récriminations des professionnels référencés, j’ai bien peur que les collectivités ne s’y risquent jamais vraiment). Google a encore de beaux jours devant lui. Assurément, pour un professionnel, il faudra surtout veiller à bien être référencé sur Goole Maps plus que sur cette carte là…

Il manque certainement aussi à mon goût, des itinéraires, qui seraient un plus appréciable. Référencer des points sur une carte, c’est très bien, mais on voudrait aussi pouvoir accéder à de vrais itinéraires de randonnées (thématiques peut-être) qui permettraient de mixer des contenus différents. Plutôt que d’avoir un seul point pour désigner un itinéraire (comme ici par exemple), on voudrait que la carte nous offre tout le chemin à faire, détail les choses remarquables… De même on voudrait pouvoir créer sa carte d’itinéraires (en faisant ses sélections : shopping, musées, artisanat, restaurant…) ou accéder à des cartes d’itinéraires déjà créées et pas seulement à des points uniques sur des cartes, comme le permet Google Maps (voir cette carte de balades autour de Romans). Bref, au moins pouvoir créer ses propres cartes depuis les contenus proposés.

Bien sûr, comme dans la plupart de ce type de projet, les bases de données qui servent à l’information, ne sont pas accessibles autrement que sur le site, pas plus qu’elles ne sont à jour ou complètes (cherchez librairie dans la catégorie shoppping par exemple, vous verrez qu’il en manque plusieurs ;-). C’est hélas assez normal : il est difficile pour les acteurs publics de maintenir des bases de données à jour – et ce sera difficile pour eux tant qu’ils voudront rester seuls maître de l’information… Il n’en reste pas moins que dans de nombreuses catégories, l’information est plutôt riche – même si elle est incomplètes : alors n’hésitez pas à vous y signaler, si votre activité n’est pas référencée).

Le plus dur reste enfin le référencement d’un tel site. Si sur les termes Romans et Tourisme, le site sort bien placé (4e position), il est inexistant sur la plupart des autres mots clefs du secteur associé à Romans (Hôtel, restaurant, chambre d’hôtes, séjour, sortie…) ou des acteurs locaux, avec leur propres sites, se positionnent souvent beaucoup mieux. Sans actualités sur le site (sans fil RSS, sans moteurs pour attirer les contenus, sans actualité régulières (qui sont la nourriture technique de Google), on sait que cela sera difficile à faire progresser). Espérons que ce billet y contribuera ;-).

PS : Je voudrais juste en profiter pour signaler quelques Google Maps romanaises intéressantes :
celle de l’internet à très haut débit.
celle du Romans historique
celle de CitéBus
celle de balades autour de Romans
celle de bienvenue à Romans

Vous en connaissez d’autres ?

Publicités

Written by leromanais

25 mars 2009 à 13 h 06 mi

Publié dans Internet, Tourisme

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :