LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

J’ouvre mon blog… vraiment tout seul

with one comment


Les outils de blogging sont en train de subir une nouvelle mue, tant et si bien que, dans peu de temps, publier va devenir aussi simple que respirer.

Les skyblogs et les sites sociaux (Facebook notamment) ont ouvert une première brèche en montrant ce qu’il se passe quand une génération se met à discuter, à montrer ce qu’elle fait, ouvertement, à tous. De nouveaux outils promettent d’aller encore un cran plus loin : et vont rendre la publication si naturelle, que c’est la discussion en tête à tête qui va nous paraître bientôt étrangère.

Parce que l’internet est massivement relationnel, tout ce que nous y faisons a besoin/envie d’être partagé. Et les outils de demain vont nous permettre de le faire toujours plus facilement/rapidement/en temps réel… comme l’illustre les outils de microblogging à la Twitter, comme l’illustre Qik, un système qui vous permet de faire de la vidéo en direct sur le net depuis votre téléphone mobile…

Reste que cette transformation se fait sur le dos d’une chose dont on perçoit de moins en moins les limites qu’il impose : l’espace public. Nos blagues, propos, photos, vidéos et relations ne sont plus privées et voilà qui change beaucoup de choses. Cette nouvelle relation impose des codes, des pratiques, des savoir-faire (qui sont aussi des savoirs comprendre) et des limites pour lesquels peu d’entre nous sommes formés. Savoir reconnaître, ou décrypter rapidement, dans quel type d’espace on tient tel ou tel propos devient primordial. Un même propos tenu dans un commentaire de skyblog, en billet de blog ou dans un forum communautaire n’aura pas le même impact et ne suscitera pas les mêmes réactions.

Pour ceux qui souhaitent prendre la parole et qui sont rebutés par des considérations toujours trop technologiques, je tenais juste évoquer 2 outils vraiment simples pour tenir un espace de publication sur le web, plus simples que les blogs de première génération que nous utilisons – trop souvent avec sérieux.

tumblrillustration.jpg

Le premier fonctionne seulement avec votre navigateur préféré. Tumblr. Un e-mail, un mot de passe et vous voilà prêt à publier sur http://votre.tumblr.com. Depuis votre Tableau de bord, vous pilotez votre blog. Depuis les Goodies, vous avez accès aux fonctions essentielles pour publier depuis votre navigateur, votre mobile ou votre logiciel de messagerie instantanée. En faisant glisser le bouton dans les signets (Drag this button) de votre navigateur, vous avez votre blog à porté de main. Il suffit ensuite d’appuyer sur ce signet depuis n’importe quelle page du web pour publier ce que vous avez remarqué. Fait-on plus simple ?… Trop simple ? Regardez plus avant les fonctionnalités avancées et vous verrez que Tumblr à tout d’un grand.

Dans le même genre Posterous est arrivé à faire encore plus simple. Puisqu’il suffit d’envoyer un mail (toujours depuis une même adresse mail, vue qu’elle sert d’identifiant) à post@posterous.com. Joignez un fichier (photo, vidéo, mp3, fichier word ou pdf) voir seulement un lien vers une vidéo de youtube ou vers un mp3 ou vers un google doc ou un pdf, et Posterous va créer le billet parfaitement, transformant le lien en contenu (la vidéo ou le pdf est automatiquement embarqué dans le billet) et l’objet de votre mail en titre de votre billet. Si vous envoyez plusieurs photos, il va créer automatiquement un diaporama… Voir ce posterous de test, créé pour l’occasion.

Si vous souhaitez une vraie URL du type – http://votrenom.posterous.com -, il suffit de s’enregistrer mais le principe est le même… La publication devient d’un coup vraiment aussi simple que d’envoyer un e-mail : plus de code à copier (comme celui de YouTube pour incruster une vidéo dans un billet, qui, bien que simple, est parfois encore compliqué). Il y a juste à comprendre la force des liens et des URL… On peut même créer un blog collectif en partageant une même adresse e-mail.

Si j’avais du temps pour ouvrir un autre blog, je n’hésiterais pas une seconde pour ma part à employer ces outils, qui renvoient les plateformes de blogs qu’on a adoré (comme WordPress, Blogger, Typepad ou Hautetfort…) aux oubliettes. Il faudrait juste quelques bons tutoriels (car les interfaces sont en anglais hélas), mais sincèrement, une telle simplicité est plus qu’étonnante. Prenez le temps d’essayer. Envoyez un .pdf, un mp3 et un lien vers une vidéo sur Youtube avec ce système. Vous allez être surpris du résultat.

Cela fait longtemps que les outils se simplifient. Ils sont en passe de n’être plus du tout un problème…

Reste le plus difficile. Montrer, choisir et surtout prendre la parole en public. Dire. Oser dire. Se confronter parfois. Ce n’est plus des formations « J’ouvre mon blog » que nous devrions animer, mais bien des formations « Ecrire pour le net ».

Publicités

Written by leromanais

1 juillet 2008 à 23 h 56 mi

Publié dans AIR, Cours en ligne, Internet

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. hubert , je pense en plus que tu devrais faire des formations pour que les personnes puissent s’exprimer plus librement…. ya visiblement du chemin encore a faire.
    certe je suis conscient que son blog de corresponds pas forcement a l attente de l autre … mais pensais …peut etre naivement … que c’était un suport d’échange!!!!

    alain.fournier

    8 juillet 2008 at 18 h 23 mi


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :