LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

Archives, Délibérations et Systèmes d’information géographique en ligne : 3 outils en ligne primordiaux pour les Romanais

with 3 comments


Je voulais revenir sur 3 sites internet locaux lancés récemment par nos édiles.

Les archives de la ville de Romans
Le site des archives de la ville de Romans est un site encore incomplet, mais dont se dessine déjà la richesse. Bien sûr, on pourra regretter le fait de ne trouver qu’une numérisation en mode image (incomplète bien sûr, mais déjà assez formidablement riche) : mais sur les documents anciens, on sait que la reconnaissance de caractère ne sait pas encore vraiment bien travailler, pour donner le sens du texte. Dit autrement, pour rechercher le lignage de Monsieur le maire comme de tout à chacun, il faudra patiemment, à la main, chercher de catalogues en catalogues. Néanmoins, cette mise en ligne représente un progrès remarquable. On peut, depuis l’autre bout du monde, consulter les registres paroissiaux (1545-1789) puis d’état-civil (1792-1892). On y trouve aussi, en série, de 1792 jusqu’en 1980, le registre des délibérations municipales.

extraitdedliberationde1980.jpg
Extrait d’une délibération de 1980, sous le mandat de Georges Fillioud. ;-).

Le reste de la collection présentée n’est pas en série et la numérisation n’est pas achevée, mais permet parfois de tomber sur quelques belles pièces, notamment en photographies, plans et cadastres anciens… On regrettera (mais cela ne serait tarder, n’est-ce pas Eric), de ne pas trouver encore d’autres pièces remarquables : les premiers Jacquemart (en mode consultable svp, mais je pense que cela va venir, comme le laisse supposer cette page), ou le premier numéro de L’Impartial (oui, le droit d’auteur, je sais) ou de Romans Mag par exemple, avant de trouver, d’ici quelques milliers d’années, la première version du Romanais, soyez en sûr. Un travail en tout cas remarquable où l’on resterait plongé des heures.

Via l’Espace Multimedia et l’annonce sur le site de la Ville de Romans.

Décisions et délibérations du conseil municipal
deliberationsconseilmunicipal.jpgJe pensais que nous avions jusqu’à présent seulement droit à des .pdf de compte rendus des conseils municipaux. Je découvre, en cherchant sur le site de la Ville celui des délibérations de la Ville qui permet à la fois d’accéder aux arrêtés municipaux, aux décisions et délibérations de la ville depuis janvier 2005) ainsi qu’aux collections du musée de la chaussure (pourquoi c’est avec ? Aucune idée ?). Il faut vraiment faire parti des services administratifs pour réussir à bien se servir de ce moteur avec ses classifications compliquées de documents. De ce côté là, il est aussi complexe d’utilisation que les outils des plus grosses villes (Paris par exemple).

Dommage qu’il y ait un traitement différent entre délibérations du conseil municipal et décisions du maire. En effet, le pdf de chacun délibération est accessible directement, alors que les décisions du maire nécessitent une demande par courriel à partir de la côte du document (pour quelle raison cette différence ? Technique ou « politique » ?…).

Malgré sa complexité, les citoyens exigeants ont là, à leur disposition un outil primordial, qu’il faudrait monitorer, explorer, analyser en profondeur. Car il y a là, en accès libre, toutes les décisions municipales. Si un citoyen intelligent s’en servait pour retranscrire simplement ce qu’il s’y dit, on pourrait suivre, au moment de leur décision, tout ce qu’il va se passer sur Romans et comprendre au plus prêt les décisions de nos édiles.

Techniquement, on pourrait émettre plusieurs regrets. Que le moteur de recherche ne permette pas de se créer des alertes sur des mots clefs, pour être prévenu dès qu’une décision intervient sur un sujet qu’on surveille. Que le fil des délibérations, arrêtés et décisions ne produise pas de fil d’alerte des nouveautés (par mail ou RSS), afin de recevoir chez soit les nouveaux documents mis en ligne.

Le systèmes d’information géographique du pays de Romans
Troisième surprise et non des moindres (via l’espace multimédia à nouveau). Grâce à l’entreprise romanaise Sirap, spécialiste du système d’information géographique (SIG), la Communauté de commune du pays de Romans a mis en ligne son SIG (une version incomplète certes, mais tout de même plutôt riche).

Les cartes dynamiques donnent accès par communes au cadastre (mais toujours pas aux noms des propriétaires, comme le site national que j’évoquais il y a peu, aussi parce que cette information là n’est souvent pas disponible au format numérique), et, pour Saint-Paul-les-Romans et Romans au Plan local d’urbanisme. On peut accéder par rue ou par parcelle, mais aussi par quartier, ce qui est une information rare. Faire apparaître les bâtiments sur les parcelles. Et effectuer des mesures de bâtiments ou de parcelles très précises.

plandoccupationdessolsderomans.jpg
Le plan d’occupation des sols de Romans-sur-Isère.

Une partie loisir permet d’accéder aux sentiers de randonnées et points de vue remarquable. Une partie environnement permet de mieux étudier les cours d’eaux où de trouver les bennes à ordures.

Bien sûr, j’imagine que le SIG de la Ville est bien plus riche que cet extrait qui nous en est livré. Il manque certainement de nombreuses couches d’information (notamment sur les réseaux d’adduction d’eau, d’électricité, de fibre, d’égouts… ; ou sur les bâtiments publics). C’est néanmoins, là encore un bel outil qui nous est donné en pâture qu’on préférera au site national du cadastre.

Comme le remarque Bernadette dans le forum (et oui !), la cartographie satellitaire est parfois un peu ancienne, pas toujours de très bonne définition. Pour ma part, j’aurais une autre critique, mais qui s’adresse aujourd’hui à tout ceux qui font du SIG, le fait qu’on ne puisse pas se servir de ces outils pour créer des choses, ajouter des informations aux cartographies, comme c’est le cas avec Google Map. Je pense que là les acteurs du SIG ont un défi pour l’avenir. Faire cohabiter la qualité de leurs données avec celles des utilisateurs. Encore leur faut-il comprendre que les utilisateurs peuvent apporter de la qualité à leur données, ce dont je ne suis pas sûr qu’ils soient convaincus.

On voudrait bien évidemment que ces outils soient aussi disponibles de l’autre côté du fleuve. On espère que le Canton de Bourg-de-Péage nous proposera bientôt les mêmes choses (et si le SIG pouvait être le même, avec la même URL d’accès, cela serait au bénéfice de la simplicité de tous).

Publicités

Written by leromanais

24 mars 2008 à 14 h 06 mi

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Ayant un peu d’expérience (13 ans) en généalogie sur Internet, je tiens à souligner que le site des archives municipales de Romans est du niveau des meilleurs sites d’archives départementales.

    Pas étonnant, il a été réalisé par Archimaine, leader en publication d’archives en ligne.

    Savoir aussi que l’offre sera augmentée au fur et à mesure des opérations de numérisation des documents d’archives.

    Jean-Yves

    25 mars 2008 at 18 h 11 mi

  2. Un site avec les décisions et délibérations du conseil général, ça serait bien aussi. Pour faire moins boite noire dont on ne sait jmaais vraiment ce qui y est voté, acté, décidé…

    Tichou

    31 mars 2008 at 18 h 58 mi

  3. http://lefilrougeromanais.free.fr est à nouveau en ligne !
    Mise à jour quotidienne…
    Piscine Caneton, déjections canines, Elections municipales, luttes dans les lycées romanais…
    Bonne lecture

    FR

    31 mars 2008 at 22 h 09 mi


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :