LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

Municipales 2008, programme mon beau programme : le programme Bertholet

with 10 comments


Le programme Bertholet Comparativement au programme Thoraval, le projet (.pdf) est plus fourni (21 pages), le programme Bertholet paraît mieux structuré, sur 3 axes clairs : développer l’activité, optimiser les services et favoriser les initiatives.

Partant sur une base plus riche, le nuage de mots clefs est forcément plus intéressant :

Dans le détail, pourtant, on a un peu l’impression d’être dans un catalogue où bonnes idées cotoient les moins bonnes (et desservent l’ensemble). L’ensemble a aussi le même défaut que le catalogue de droite : on accumule les idées, sans évoquer comment on va les mettre en musique. On évoque beaucoup de soutiens, dont on ne sait comment ils vont pouvoir tous se concrétiser autrement que par quelques belles paroles. Enfin, la majeure partie des propositions émises sont tout de même, et assez naturellement, dans la continuité du programme précédent.

Développer l’activité
La politique volontariste pour le développement économique semble reposer sur des effets d’annonces là encore, dont on a du mal à mesurer la teneur. Promouvoir un territoire, soit, mais comment ? En créant des « oscars » du territoire comme le propose l’équipe socialiste ? C’est mal comprendre ce dont on besoin les entreprises, qui n’est pas tant d’être valorisée sur leur territoire, que de se s’insérer dans un réseau plus large, plus dynamique. Ce n’est pas d’Oscars du territoire dont les entreprises ont besoin, mais d’être présentes à Grenoble, Lyon ou Valence et d’être valorisées dans les réseaux qui sont les leurs. C’est en étant parti prenante d’évènements et de réseaux Dromois, Rhonalpins voir nationaux plus que d’évènements romanais. Ce doit être le syndrome de la Foire, qui favorise ce localocentrisme : comme si tout était réductible à Romans, et que tout devait s’y arrêter ! Pour devenir une ville centre, il ne faut pas rester au centre, mais se déporter aux périphéries. Ce n’est pas un article dans l‘Impartial, le Dauphiné ou Romans Mag qui aideront les entreprises à être plus connues, mais des articles dans de la presse spécialisée nationale ou au-delà. Dit autrement, si la moitié du budget de la communication de la Ville était déporté sur des actions de communication extérieures, cela serait certainement plus bénéfique que cette idée d’autocongratulation.

Prospecter et créer un pack accueil pour les entreprises (ça consiste en quoi ? une pogne et un lot de ravioles ?) : on est étonné que ce ne soit pas déjà en place… et déjà rattaché cela à un schéma de cohérence territorial ! On pourra se féliciter que les propositions évoquent l’idée d’un schéma de cohérence territorial d’ailleurs, c’est assurément ce dont on a le plus besoin, pour que les zones industrielles, que les espaces marchands, que les activités associatives communiquent entre eux, d’un bout à l’autre du territoire. On en est encore souvent bien loin !

Intéressante aussi la mise en place d’outils d’accès à l’emploi : clause d’insertion dans les marchés publics, centrale de réservation de véhicules pour rendre mobile les demandeurs d’emplois, fortifier le tutorat (100 tuteurs pour 100 jeunes) et la création de microcrédits locaux. Là encore, on voit mal comment cela peut se mettre en place effectivement, mais c’est l’une des rares proposition sociale un peu différente qu’on trouve dans ce programme.

Sur l’attractivité commerciale, on voit que l’équipe Bertholet s’interroge sur les actions à mener et qu’il y a besoin de plus de clarté, d’organisation et de lisibilité de l’implantation commerciale aujourd’hui très éclatée et qui a beoin d’être recadrée. Sur le tourisme, même problème. Outre un problème d’organisation et de lisibilité touristique, il va falloir là encore faire de la prospection, mais aussi rendre son offre touristique plus lisible : là encore, en faisant des propositions fermées sur la Ville, je pense que l’équipe Bertholet oublie que pour être une ville coeur, il faut d’abord être ouverte aux autres. Ce n’est pas tant le musée de la chaussure qui devrait attirer des gens à Romans, que la proximité avec un des sites touristiques variés : en faisant la promotion du Vercors, de l’Ardèche, de la Drôme des collines et du TGV à proximité, on attire incontestablement plus de monde qu’en parlant du seul musée de la chaussure.

En matière d’urbanisme et de développement durable, les propositions sont là aussi variées et assez riches, dont on se demande en fait pourquoi certaines ne sont pas déjà en place (économie d’énergie des bâtiments publics). La création d’un parc me laisse un peu sceptique pour ma part (sur l’emplacement notamment et du fait qu’il y a déjà un grand parc à BdP qui devrait continuer de s’étendre : je comprends qu’on puisse réserver des terrains pour l’avenir, mais de là à créer un parc en soit ?). En tout cas, hormis celle-ci, pas d’annonce tonitruante. On est visiblement à l’économie de moyen (tant mieux). Reste que là encore, envisager le développement de stations de vélos locatifs, ou de quais de l’Isère piétonniers, peut-il se faire sans concertation avec les villes alentours au risque de finir par se retrouver comme Paris, coupé de sa banlieue et de déporter ses problèmes sur les communes limitrophes ?

Optimiser les services
Bien évidemment, l’équipe Bertholet propose de pousser plus avant les services offerts par les mairies annexes, ce qui montre en tout cas que leur statut actuel pose problème pour la population qui n’y trouve pas toujours ce qu’elle cherche. D’où l’idée peut-être de miser sur une centrale téléphonique et une optimisation des temps de réponses des services à toute demande émise par les citoyens.

Sur la petite enfance, l’enfance ou la jeunesse, on constatera l’absence de proposition chiffrée (nouvelles places, mais combien ? Nouveaux modes de gardes, mais combien ?). On est visiblement ici dans la continuité du déploiement. Même chose pour les seniors, la politique d’aide sociale ou de sécurité.

La seule avancée chiffrée est d’annoncer la création de 600 logements sociaux dont 150 pour les personnes dépendantes (sur combien d’années ? vous parlez de nouveaux programmes ou ce n’est que le calcul de ceux qui sont déjà lancés ?).

Autant dire que les propositions ici sont moins innovantes. On est pleinement dans la continuité des précédentes mandatures, comme si finalement, l’équipe municipal se reposait sur le fonctionnement des services qui suivent leur train train d’amélioration constante.

Visiblement, changer les façon de faire, qu’évoquait il y a quelques mois Philippe Drésin, semblent avoir été, dans ce domaine, jeté aux oubliettes.

Favoriser les initiatives
Améliorer la coordination entre association et ville par la mise à disponibilité d’un élu référent, organiser le Grenelle local des associations… sont deux mesures qui montrent bien que la liste Bertholet a du mal à y voir clair dans ses modalités de soutien à la vie associative. La aussi, le catalogue de propositions est plutôt dans la continuité.

C’est dans un volet de développement de la démocratie participative que les propositions sont les plus intéressantes, afin de mieux associer les habitants aux réflexions et aux décisions : « Nous considérerons la « participativité » comme un outil de gestion communale et l’on doit, sur chaque projet, se poser la question de son opportunité. ». Pour l’instant, sur la forme, l’ensemble est très ouvert : l’équipe n’a visiblement pas arrêté son choix entre structurer cette participation (création d’un « Conseil économique et social local » a fonction consultative, d’Assemblées de territoires qui géreront un budget participatif local) et l’ouvrir de manière plus informelle en commissions thématiques et groupes de travail.

L’équipe s’engage enfin à rendre compte devant les citoyens notamment en matière de finances. Elle va même plus loin : « L’efficacité du fonctionnement de l’entreprise « Ville de Romans » passe par une réorganisation de la décision politique en quelques grands pôles pilotés par un Adjoint qui coordonnera le travail en équipe de plusieurs conseillers municipaux délégués. Ces Adjoints rendront régulièrement compte de l’avancement des dossiers conduits sous leur responsabilité tant à la municipalité que devant la population par compte-rendus réguliers et mise en ligne des documents. » J’espère que ce ne sera pas un rendez-vous annuel technique de présentation budgétaire, comme nous le sert depuis quelques années l’équipe municipale (ça ferait fuir n’importe quel citoyen qui voudrait un tant soit peu participer), mais bien l’occasion d’informations concrètes sur les projets à l’étude (avant que leur étude ne soit entérinée). Je n’y crois pas trop, car cela fait longtemps que ce n’est plus vraiment la politique maison.

Visiblement, c’est là la partie la plus travaillée du programme proposée par la gauche romanaise. Est-ce que cela nous gardera vraiment de ce qu’est devenu l’équipe municipale lors de ce dernier mandat ? Une équipe restreinte, fermée sur elle-même, qui pense plus à communiquer qu’à informer, donner ses directives qu’à proposer ou discuter ? On peut au moins dire qu’il y a eu une réflexion sur la volonté de changer les façons de faire. Est-ce que cela sera suffisant ? Est-ce que cela sera effectif ? En politique, il faut toujours croire ceux qui font des promesses, non ? 😉

Au final on retiendra l’absence de propositions sociales fortes pour une équipe de gauche. Une volonté de réforme du fonctionnement démocratique local profonde et des interrogations lourdes sur comment attirer et structurer le tissu économique local. Comme pour le programme Thoraval, cependant on y trouve plus de flous que de modalités concrètes, même si l’avantage – ou l’inconvénient – de la continuité laisse présager plus de choses sur les modes opératoires. Mais justement, c’est certainement ça qui pêche dans ce programme, le soupçon sur des modes opératoires qu’on a déjà pratiqué et qui sont loin d’avoir été toujours convaincants.

Publicités

Written by leromanais

20 février 2008 à 23 h 38 mi

Publié dans Actualité, municipales

Tagged with

10 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Projet de réseau fibre optique ?

    http://www.zevillage.net/2008/02/la-fibre-optiqu.html

    Modesto Alexandre

    21 février 2008 at 0 h 33 mi

  2. Cher Hubert,
    Je reconnais bien dans ce long billet ton acidité habituelle ! Mais c’est le jeu. J’espère que nous aurons le plaisir de te voir lors d’une de nos prochaines réunions de quartier pour répondre en direct à toutes les bonnes questions que tu te poses.
    Quelques réponses en attendant à certains points que j’ai relevé dans tes propos :
    – Activité économique : la promotion au niveau national du territoire fait partie de nos propositions. Nous n’avons pas développé car nous en sommes déjà à 21 pages ! Cependant, il me semble avoir tenu, il y a quelques temps les propos que tu rapportes notamment dans des réunions en préfecture et depusi des actions sont déjà lancées pour l’inscription de notre économie dans le territoire rhonalpin. Quant aux Oscars de l’Entreprise, son objet est de mettre en valeur localement ce qui marche. On n’en parle jamais assez à ROmans et certains chefs d’entreprises le disent. Quant à l’insertion
    -Tu nous dis ensuite que tu doutes de notre capacité à agir différemment tout en mettant en exergue notre volonté affirmer de faire de la démocratie participative. N’est ce pas un peu contradictoire de ta part ? Je n’ai pas changé d’avis sur ce qu’il faut modifier dans notre gouvernance depuis notre rencontre de l’automne. C’est même un peu blessant de se voir suspecté du contraire quand on continue à dire la même chose !
    Je le dis et je l’affirme (c’était même notre travail d’hier soir entre tous les colistiers), la démocratie participative sera au coeur de l’action municipale et particulièrement pour tous les gros projets ou grande masse du fonctionnement municipal.
    – Interrogation sur les nouveaux logements sociaux : on raisonne bien sur des programmes non encore lancés. On a compté ceux lancés dans notre bilan. Ce serait bien de voir combien les autres en proposent !
    – Sur la question des avancées sociales, tu affirmes qu’il n’y a pas de grandes propositions. je ne sais pas ce que tu mets sous ce vocable social. S’il s’agit de l’emploi, il me semble que oui avec la ferme volonté de travailler sur le marché de l’emploi avec les entreprises (assez long à expliquer dans cette petite fenêtre, rdv quand tu veux); sur l’éducatif on est déjà plutôt en pointe (periscolaire, DRE, cantine…)et il faut voir ce que l’état va faire dans les prochaines semaines, sur la santé, le handicap…on fait déjà beaucoup et la question n’est aps de faire plus mais de mieux mutualiser entre les différents maîtres d’ouvrages qui ont la compétence notamment le département qui a la compétence sociale.
    Encoe une fois, j’apprécie que tu te penches sur les divers programmes, j’aimerai bien que tu fasses remonter autant de remarques sur les autres et nous sommes complètement à ta disposition pour évoquer tous les points que tu souhaites ensemble.
    Cordialement

    philippe

    21 février 2008 at 12 h 39 mi

  3. Oups Hubert, désolé je n’avais pas vu que tu avais aussi bien décortiqué le programme de mme Thoraval. Mea maxima culpa. Reste à voir celui de M Perret et de M Pinet

    philippe

    21 février 2008 at 16 h 50 mi

  4. – Sur la question des avancées sociales, tu affirmes qu’il n’y a pas de grandes propositions. je ne sais pas ce que tu mets sous ce vocable social. S’il s’agit de l’emploi, il me semble que oui avec la ferme volonté de travailler sur le marché de l’emploi avec les entreprises (assez long à expliquer dans cette petite fenêtre, rdv quand tu veux);

    C’est, je pense, plutôt avec nous que vous devriez prendre RDV Mr DRESIN en matière d’emploi vous ne trouvez pas?? Assez curieux votre politique..

    LA MONNAIE

    21 février 2008 at 18 h 43 mi

  5. pour bien comprendre la politique de Monsieur Drésin en matière d’emploi,il est intéressant d’écouter son interview sur ce même blog.

    http://leromanais.free.fr/?p=812

    « tout va très bien Madame la Marquise »
    la municipalité a bien travaillé:le chômeurs n’existent pas à Romans.

    si les décideurs nient le problème dès le départ,je ne vois pas comment on peut s’imaginer qu’ils puissent réussir à le résoudre?
    c’est valorisant de monter sur une estrade devant un parterre de chefs d’entreprises mais est-ce que vous aurez le courrage de faire faire une évaluation indépendante sur l’efficacité coût/emplois créés ?

    sur la démocratie participative aussi,le discours est cousu de fil blanc:
    « je veux bien discuter mais seulement en RDV privé »
    « la discussion PUBLIQUE sur le web ne m’intéresse pas »
    mais croyez-moi:j’ADORE la démocratie participative.

    c’est assez extraordinaire de voir les blogs socialistes du coin tellement PARTICIPATIFS que les commentaires ne sont pas ouverts.
    même Madame Nieson,conseillère régionale,fait de la COM FERMEE.

    pascal

    paysan bio

    24 février 2008 at 10 h 38 mi

  6. La Monnaie,

    je suis à votre disposition pour vous voir encore faudrait-i lque je sache qui vous êtes !?!
    J’ai déjà fait des réunions sur le quartier de la Monnaie notamment sur la question de l’emploi, je suis prêt à recommencer.

    cordialement

    philippe

    25 février 2008 at 9 h 39 mi

  7. @ paysan Bio
    Vous choisissez les arguments que vous voulez : c’est votre droit et votre responsabilité … Je crois pour ma part, pour avoir déjà discuté avec vous lors d’un forum participatif du PS à BD Péage il y a plus de deux ans, que votre combat pour une société juste et solidaire trouverait davantage d’échos et d’appuis locaux si l’on sentait dans vos propos – en tout cas sur les blogs – une envie d’échanger et d’écouter l’autre, y compris quand il est socialiste. 🙂 D’autres que vous mènent également ce combat, y compris dans les rangs socialistes.

    POur le reste, quelques précisions :
    – comment dire à Philippe Dresin qu’il refuse de discuter, y compris sur le Web, alors que c’est un des rares responsables politiques locaux à prendre le temps d’utiliser ce moyen de débattre autrement avec les citoyens. Par ailleurs, il est en réunion publique presque tous les soirs en ce moment. Et tous les soirs, des citoyennes et des citoyens lui posent, ainsi qu’aux autres membres de la liste « Toutes nos forces pour Romans » des questions. Incroyable, non ? 🙂
    – à l’occasion, revenez sur le Blog de la section du Ps de Romans et cela vous permettra de vous rappeler que non seulement les commentaires y sont ouverts depuis plus de deux ans mais qu’en plus ils ne sont pas modérés (1 commentaire injurieux censuré en deux ans sur des centaines de commentaires reçus).
    salutations militantes

    Yves LM

    26 février 2008 at 2 h 01 mi

  8. Très bonne analyse de la vie politique romanaise. Cette ville est dirigée par des amateurs qui je suis sur sont pleins de bonne volonté mais ne sont pas à la hauteur pour gérer les problèmes de Romans. D’après moi le plus grand problème de cette dernière est que Valence fait de l’ombre beaucoup d’ombre. Une ville c’est une entreprise donc Valence est notre concurrent direct. Valence ne doit pas apporter ce que Romans n’est pas ou propose pas mais se distinguer en proposant mieux!
    Le dynamisme de la ville passe aussi (oui oui) par la vie nocturne, comment ce fait il que dans une agglomération de 60 000 hbts il n’y ai pas un au moins un bar & une discothèque? Je vous assure que ce type d’établissements ne sont pas que source à ennuies comme voudraient nous faire croire certains.
    Et pourquoi pas une super ville en fusionnant Romans & Bourg de péage? Par orgueil?

    aymeric

    26 février 2008 at 20 h 09 mi

  9. Yves,

    vous menez le combat.

    le PS MENE le combat.
    c’est ça que je reproche

    je ne mene pas le combat,
    je combats tout simplement.

    et pour moi,le système DICTATORIAL de gestion du social que le PS nous inflige est aussi grave que la pauvreté elle-même car il n’offre aucune porte de sortie.

    le meneur est le décideur.
    le meneur décide pour les menés
    le meneur ne vit pas comme les menés et n’a pas les mêmes préoccupations.

    ma responsabilité est d’expliquer que le MENEUR nous envoie DROIT DANS LE MUR.

    Yves,pour une liste qui se prétend une liste d’union des gauches,vous trouvez que que la désignation de Bertholet (le meneur) a été démocratique?

    Si Monsieur Drésin avait eu besoin des services sociaux de Romans ou s’il en avait discuté avec ceux qui en ont eu besoin,il ne nous sortirait pas un « tout va très bien Madame la Marquise » comme il le fait.

    ma question:
    pourquoi les gens qui pensent que ça va mal mais que les choses pourraient aller mieux,voteraient pour des gens qui pensent que tout va bien et qu’ils sont au maximum en matière de justice sociale?

    personne ne sort de la pauvreté.
    les prix augmentent tellement que les SMICards à plein temps deviennent des pauvres chroniques.
    Jourdan ferme.
    mais NOS « représentants »
    soit:
    -se taisent
    -prétendent que tout va bien.

    Yves,
    ça ne vous gêne pas qu’il n’y ait pas un seul chomeur dans la liste de « la gauche UNIE? »

    et,comme on m’a posé la question:
    NON,je ne suis pas JALOUX.
    j’habite à crépol et donc je ne suis pas éligible à Romans .
    alors pourquoi je me permets d’intevenir?
    parce que je dépends du service social de Romans.
    parce que j’aide d’autres pauvres comme moi à se sortir des problèmes administratifs.
    une info:
    la plupart des problèmes administratifs ne naissent pas hasard:ils sont la conséquence de choix politiques.
    avec la décentralisation nous avons sur Romans:
    -un conseil régional socialiste
    -un conseil général socialiste
    -une commune socialiste

    croyez-moi ou pas mais je pense que c’est un trop lourd fardeau pour les pauvres.
    ils ont besoin de représentants,les VRAIS.

    pascal

    paysan bio

    1 mars 2008 at 11 h 10 mi

  10. La mise sous tutelle comme l’annonce le Dauphiné ce jour est au programme ?

    Fabien

    5 mars 2008 at 16 h 42 mi


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :