LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

Innovons à Romans

with 5 comments


La soirée était dense (deux heures, 80 personnes), hier, à la Foire du Dauphiné où était venu se présenter de nombreux projets locaux lors de la conférence organisée par Romans d’Avenir sur l’innovation et le développement durable.

Bertrand Lazare (le blog) de Rhone Alley est intervenu longuement pour dresser le catalogue des innovations en lien avec le développement durable, en essayant de montrer que la Silicon Valley peut aussi avoir lieu chez nous. Mais les exemples ont surtout émergés après sa présentation : de nombreux responsables d’entreprises et de projets, sont venus exprimer ce qu’ils étaient en train de concevoir.

Pierre Savinel est venu parler des eaux de la Veaune et comment aujourd’hui le syndicat des eaux de Chavannes développe la protection de cette ressource précieuse, optimise les pompages en heures creuses, élargie la zone de protection des captages. On a entendu parler aussi d’e-ruches où comment, à l’exemple de ce qu’il se passe dans le Brabant on utilise l’abeille, sentinelle de l’environnement s’il en est, comme bio-indicateur et capteur de l’environnement.

Jean-David Abel est venu évoquer l’originalité du parc éolien de la Communauté de Commune du Pays de Romans qui n’en est encore qu’à l’instruction, et qui réside essentiellement dans la volonté de ne pas affermé le parc, mais dans un montage public/privé qui préserve le côté locatif de la plate-forme éolienne. Et l’élu Verts de Romans de rappeler que si l’approche développement durable est sûrement un moyen pour développer des services ou des emplois, le défi qu’il représente va plus loin. Le développement durable ne se résume pas à une vision de court terme pour faire du business, pour être compétitif et qu’il n’y a pas que des réponses technologiques à ces enjeux.

Marc Chambost de la société éponyme a rappelé que nous sommes encore loin de construire des maisons « passives » (économes en énergies) et encore plus loin de construire des maison « positives » (productrices d’énergie) en terme de développement durable. Etienne Dureau de la société IPM-France a évoqué le développement de l’administration électronique, avec des bornes d’accès et des guichets e-services dont le but est de diminuer les déplacements et de favoriser l’accueil privilégié et distant des citoyens. En appelant même, exagérément à mon goût, à la réduction de la fracture numérique via les bornes [j’ai personnellement beaucoup de mal avec cette vision distante de l’e-administration : je préférerai toujours un animateur multimédia à une borne]. On a également évoqué Naboco et son système de coloration naturel des boiseries et ses 58 emplois.

Yves Domard de l’Union locale de la CGT a rappelé que le développement durable était certes à la mode, mais qu’il n’avait pas qu’un aspect économique et environnemental : où est le pilier social ? Et de rappeler le besoin de dépasser le concept de ressource pour parler de capital. Pierrre Bannwarth est venu présenter un PC pour mon prochain, une association drômoise de revalorisation de matériel informatique qui souhaite monter une structure efficace sur ce sujet.

stockeethic.jpgThomas Huriez est venu présenter Comptoir à Part, un magasin de destockage et créateurs de mode éthique qui ouvrira le 16 octobre en face de Marque Avenue à Romans. Thomas a lancé depuis février dernier un blog qui raconte son installation, ses démarches et notamment comment passer tout son magasin en mode équitable, jusqu’aux cintres. Et il projette de lancer un magasin en ligne, StockEthic.com pour vendre à distance ses produits – très important, quand on sait que dans ce domaine cela peut compter jusqu’à une part très importante du CA.

Autre talent remarquable, celui de Samuel Cattiau de l’agence Etoile-Azélie, une agence d’éco-design installée à l’Ineed qui conçoit des emballages durables en réfléchissant sur les matières et en optimisant les processus : ils ont ainsi développé un format de plan de station de ski, version pocket, qui a permis déjà à plus de 18 stations de réduire leurs coûts d’impressions de 30 %.

La soirée était en tout cas l’occasion d’un joli bain de créativité sur notre territoire. On en redemande.

Publicités

Written by leromanais

2 octobre 2007 à 14 h 13 mi

5 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. j y etais …bien sur que l on en redemande…. et voir une entreprise se sauvér par elle meme en creant une scoop avec quelques rescapés de l entreprise … ca me conforte dans mes idées ….. sur la reprise d entreprises largués par les fonds de pensions ou autres requins de la finance ;sauvé par les propres employés….pourquoi pas jourdan??????

    fournier

    2 octobre 2007 at 14 h 56 mi

  2. Alain, j’aurais bien aimé vous rencontrer pour de vrai. Si j’avais su !

    Hubert Guillaud

    8 octobre 2007 at 13 h 40 mi

  3. Merci pour cet article. Une très belle soirée en effet on en redemande ! étoile azélie : Petite rectification sur notre activité et l’exemple cité. Accompagnement écodesign pour l’édition et le packaging. L’exemple cité pour les plans des pistes concerne des documents d’édition. Les économies réalisées sont sur les matières premières utilisées : économie de 30%.

    Samuel Cattiau

    12 octobre 2007 at 20 h 16 mi

  4. Je n’avais vraiment pas compris cela Samuel. Je pensais que l’économie provenait du design du plan, plus que des matières.

    Merci d’avoir rectifié.

    Hubert Guillaud

    12 octobre 2007 at 20 h 51 mi

  5. Les 2 mon capitaine ! C’est un des principes de l’écodesign. Grâce à une réflexion notamment sur le design, les matériaux et le support nous obtenons de tels résultats.

    Samuel Cattiau

    17 octobre 2007 at 16 h 34 mi


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :