LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

RomanSearch : Un moteur de recherche local

with 4 comments


romansearch.jpgIl y a deux ans, j’avais déjà imaginé un moteur de recherche spécifique à l’internet romanais. Face à l’impossibilité d’y indexer autant de site qu’on le souhaitait, la tentative fit long feu.

Aujourd’hui, de nouveaux outils – comme Google Coop que nous avons utilisé – permettent de créer un moteur de recherche qui indexerait les sites de votre choix – sans limitation. Très pratique pour créer un moteur de recherche commun à une petite galaxie de sites thématiques ou personnels, nous nous sommes demandé à l’Association des Internautes Romano-Péageois, s’il était possible de concevoir un véritable moteur de recherche local. C’est ce que nous avons essayé de faire avec RomanSearch – si vous avez d’autres idées de noms, vos suggestions sont les bienvenues.

Autant le dire tout de suite, c’est encore une expérimentation fragile que nous vous proposons car il n’existe pas d’outils, ni de moteurs, capables de géolocaliser des sites automatiquement. C’est donc à la main qu’avec l’équipe de l’AIR nous avons référencé plus de 400 sites locaux (grosso-modo des sites provenant des 2 communautés de communes de Romans et Bourg-de-Péage, avec quelques incartades sur Tain et Valence quand cela semblait judicieux). Autant dire une épine dans une meule de foin, car il y a fort à parier qu’il en existe beaucoup d’autres. Blogs, sites d’information, plaquettes, vitrines et sites commerciaux et même de simples pages, la plupart des sites sont les bienvenues sur ce moteur. Le seul critère d’indexation c’est qu’ils parlent de ce qu’il se passe sur notre territoire.

Néanmoins, certains résultats du moteur commencent à être intéressants. Sans compter qu’il exclu aussi beaucoup de bruit qui monte sur les premières pages quand on fait une requête sur un moteur généraliste (comme ces sites redondants présentant des fiches indigestes sur les hôtels ou restaurants du coin qu’on trouve très vite sur le web dès qu’on fait une recherche locale et qui arrivent dans les premières pages, bien avant le site, souvent bien plus intéressant d’ailleurs, du restaurant ou de l’hôtel qu’on recherchait).

Son défaut : il ne laisse pas de place à la surprise, à la « Sérenpidité » comme on dit, puisque sont corpus est limité (mais il suffit de relancer la recherche sur tout le web pour comparer les résultats).

Un moteur de recherche local pour quoi faire ?

A quoi sert un moteur de recherche local, quand le moteur qu’on utilise chaque jour donne entière satisfaction ?
Un moteur de recherche local, pour autant que son répertoire soit le plus complet possible (et c’est cela qui est difficile à réaliser) permet d’évacuer la plupart des réponses qui n’ont pas d’intérêt localement. Il permet de mieux circonscrire le web local, de mieux prendre la mesure de sa diversité. C’est aussi une manière de mettre en valeur la richesse du web produit localement, qu’il soit statique ou dynamique. C’est aussi un moyen d’accéder à des sites qu’on ne trouverait pas facilement autrement, car relégués au fin fond des résultats de recherche. Pour ceux qui cherchent des informations sur un périmètre local, c’est aussi certainement, la meilleure réponse à leur requête.

Là où ce n’est pas satisfaisant, c’est que l’internet local n’est pas fait que de sites locaux. De plus en plus de services (ça va des pages jaunes à des services du web 2.0 comme Dis-moi où ?, à des pages d’actualités de la presse nationale ayant trait à l’actualité locale ou à des vidéos ou des photos publiées depuis des sites participatifs…) impactent l’information disponible localement. Et ceux ci ne peuvent pas, pour l’instant être disponible sur un moteur de recherche local. Pour cela il faudrait que l’information produite, comme les sites soient géolocalisés. Ca prendra encore un peu de temps ;-).

En attendant, essayons.

Aidez-nous à maintenir le moteur !
Vous pouvez participer à l’indexation des sites locaux. Il suffit pour cela d’utiliser Google Marker, le gestionnaire de favori en ligne de Google, qui consiste en un bouton qui se glisse dans vos favoris sur FireFox (qui si ce n’est pas le cas doit être votre navigateur par défaut) et vous permet d’un clic d’indiquer un site sur lequel vous êtes en train de surfer à notre moteur. L’autre chose à faire pour participer, c’est de vous déclarer comme volontaire pour contribuer sur la page d’accueil de notre moteur.

Enfin, comme l’Agenda des romanais, vous pouvez intégrer ce moteur à votre site (en ajustant et copiant le petit code qui vous est fournit) ou l’ajouter à votre agrégateur personnel ou à votre page d’accueil personnalisée iGoogle en cliquant ici (ça ne marche pas encore pour Netvibes visiblement).

Comme la Salade romanaise, Bienvenue à Romans, comme l’Agenda des Romanais, le moteur ne pourra devenir un outil intéressant que si vous êtes nombreux à y participer et à nous aider à améliorer le répertoire des sites indexés. C’est ça le web collaboratif !

A vous de tester. N’hésitez pas à nous faire des remarques, à nous faire part de vos surprises, de votre avis.

Si vous souhaitez copier le code, pour intégrer le moteur à votre site :

<!– Google CSE Search Box Begins  –>
  <form
id= »searchbox_012329572098308313516:vaocfeyna6s »
action= »http://www.google.com/search »&gt;
    <input type= »hidden » name= »cx »
value= »012329572098308313516:vaocfeyna6s » />
    <input type= »hidden » name= »cof »
value= »FORID:0″ />
    <input name= »q » type= »text »
size= »30″ />
    <input type= »submit » name= »sa »
value= »Chercher » />
  </form>
  <script type= »text/javascript »
src= »http://www.google.com/coop/cse/brand?form=searchbox_012329572098308313516%3Avaocfeyna6s »></script&gt;
<!– Google CSE Search Box Ends –>

Publicités

Written by leromanais

11 septembre 2007 à 10 h 31 mi

4 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. salut !

    Je suis en train de revoir le modèle du blog (plus pour le fun qu’autre chose !), voici une bonne idée en tous cas ! Merci pour partager cette info !

    Cdlt.

    Diogène

    11 septembre 2007 at 15 h 33 mi

  2. Très bon billet ! 🙂

    Chrys GreBlog

    20 septembre 2007 at 21 h 32 mi

  3. Révéler l’hyperlocal

    On peut, à la suite d’Alex Iskold croire en l’essor de l’information hyperlocale, parce qu’elle devrait rencontrer à la fois l’intérêt des gens et les désirs des publicitaires. Mais ce sont là, surtout pour le premier, deu…

    InternetActu.net

    5 décembre 2007 at 14 h 26 mi

  4. […] Comment créer un moteur de recherche local […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :