LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

Google Maps, le cityguide de référence

with 3 comments


Les cityguides ont entamé leur mue et les nouveaux services comme Justacôté, Dismoiou ou CitizenBay viennent chercher un espace à côté des ancêtres, eux-mêmes en plein renouvèlement comme CityVox ou L’internaute.

Mais voilà, il y a fort à parier que Google prenne la place et balaye toute la concurrence.

La force de Google est de proposer un service incorporé au moteur de recherche. Ainsi si vous cherchez un pâtissier à Romans-sur-Isère, la première réponse de Google est de vous faire basculer sur son moteur de recherche local, Google Maps. Plus besoin de passer par les pages jaunes ou quoique ce soit d’autre. L’info locale s’extrait du World Wide Web.

Voila un moment que Google Maps proposait des fonctionnalités intéressantes quand on cherchait un commerce par exemple. Outre adresses, coordonnées, site web et téléphone – sur le modèle des pages jaunes -, et surtout des liens vers le web qui parlent de ce commerce. Pendant quelques temps, une rubrique Avis/Critique a existé et référençait des avis provenant de CityGuide par exemple… (Elle s’est visiblement déplacée vers une rubrique appelée Infos détaillée). Mais désormais, Google permet à tout un chacun d’écrire un commentaire sur son commerce de proximité. Un commentaire signé et validé par son adresse e-mail sur Gmail. Ce que je viens de faire par exemple pour la pâtisserie Guillet.

guilletgooglemaps.jpg

Parions qu’à terme, une requête sur Pâtissier à Romans-sur-Isère dans Google Maps, fera remonter en haut de listes les commerçants qui ont les meilleures critiques au détriment des autres. La notation des performances et des qualités arrivent jusqu’au coin de la rue.

Ces fonctionnalités devraient interroger sérieusement les cityguides et tout ceux qui veulent faire de l’information locale en ligne : en se posant la question de ce qui fait la valeur ajouté d’un service et comment tirer profit d’un outils pareil plutôt que de vouloir réinventer la lune.

En tout cas, j’invite toute entreprise ou organisation à se référencer dans cette base, à maitriser sa visibilité sur Google Maps, à suivre ce qu’on dit d’elle. C’est assez simple d’ailleurs, c’est part là ! On peut spécifier beaucoup d’information, ajouter photos et logos de son entreprise, etc. C’est important de bien se présenter quand de plus en plus de personnes vont arriver vers vous par ce biais là. Ensuite, comme le font déjà les blogueurs, il suffit de se créer une alerte sur son nom de domaine, l’URL de son site/blog pour être tenu au courant de ce qu’il se dit de vous sur le web. Là, pour l’instant, il manque encore l’outils parfait. Il faut passer par Technorati ou Google blog search, Google News et Google recherche avancée (en faisant une recherche sur les pages liées à son URL) et tous ces systèmes ne permettent pas que l’information vienne à soit (par RSS ou e-mail). Un oubli que Google devrait vite réparer soyons en certain.

Publicités

Written by leromanais

22 juin 2007 à 10 h 57 mi

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. Sur ce sujet, Qype a fait un post intéressant sur son blog anglais : http://en.blog.qype.com/2007/06/20/never-compete-head-to-head-with-google/

    En gros, l’argument est qu’il y a un « gap » important entre la fonctionnalité et un service. En l’état (sans préjuger des évolutions futures), mon hypothèse serait effectivement que la fonctionnalité sera en réalité de peu d’impact (en particulier, tant qu’aucune structure de réseau social n’est apporté par Google), sauf comme suggéré par Qype sur la capacité à lever des fonds des start-ups sur ce créneau !

    Gilles

    24 juin 2007 at 22 h 21 mi

  2. Je ne sais pas. Ce type de fonctionnalités peut-il rester vide tant qu’aucun réseau social ne se construit autour ? En même temps, l’imbrication de cette fonctionnalité avec le moteur est assez indépendante d’un réseau social. Beaucoup d’outils de Google fonctionnent sans réseaux sociaux propres ou clairs – c’est la force de l’indexation qui créé l’intérêt. Le référencement va jouer dans l’adoption. Le fait que Google soit capable de placer ses résultats en haut de son moteur est en mesure de changer rapidement la donne, à tout le moins de donner une exposition plus grande que bien des initiatives communautaires, éclatées.

    C’est comme si on faisait un site d’agenda collaboratif aujourd’hui, sans prendre en compte l’existence de Google Agenda et le fait que demain, certainement, quand on cherchera une date sur Google, les agendas monteront en tête de requête.

    Maintenant, vous avez raison : les bonnes questions sont Google a-t-il intérêt à mettre un réseau social en place autour de ce service – je doute qu’il le fasse, c’est pas la politique maison ? Y’a-t-il un espace pour en développer un – certainement ?

    Hubert Guillaud

    25 juin 2007 at 10 h 28 mi

  3. […] [Local Search] Google Maps, le cityguide de référence Article très interessant sur les intérêts de la recherche locale sur Google Maps […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :