LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

La vidéo carte des législatives

with 2 comments


videolegislatives.jpg

Le vidéomètre de la e-campagne s’est transformé, après avoir formidablement donné le pouls des vidéos de la présidentielle, voici qu’il s’essaye à mesurer celui des législatives. Force est de constater que, sur l’internet, les deux élections ne jouent pas dans la même division.

Pour autant, le schéma général dressé – même s’il est largement incomplet – est éclairant. On peut penser que sur chaque département, comme sur la Drôme par exemple, l’outil montre ces limites : il donne malgré tout une vue d’ensemble éclairante. Sur la Drôme, à ce jour, l’outil ne référence pour l’instant qu’une seule vidéo, alors que le couple de mots clefs Drôme et Législatives fait ressortir quelques vidéos supplémentaires… La connaissance du terrain permet encore d’aller plus loin : les vidéos du Modem local par exemple ne sont tagguées ni Drôme, ni Législatives ce qui rend leur indexation dans un outils comme celui mis en place par Rémi Douine et André Gunthert inopérant. Localement, les utilisateurs ne maîtrisent pas ni les stratégies ni les techniques d’indexation, ce qui rend la photographie d’ensemble forcément élusive.

Cependant, la carte en tout cas et l’audience générale de ces vidéos montre bien que nous sommes dans un mouvement qui balbutie, qui est plutôt mal organisé par les partis politiques – la structure de la présidentielle a quasiment disparue sur le terrain. Deux types de vidéos prédominent, celle des partis et des militants justement, la campagne officielle, fait de vidéoclips et d’extraits d’émissions de télés, mais qui n’a plus le succès d’hier, car il demeure déconnecté du terrain ; et celle des candidats du terrain, qui bricolent des vidéos de bric et de broc, mais qui permettent d’écouter les hommes, d’entendre les discours, avec leurs failles et leurs faiblesses. Et ça, c’est vraiment une nouveauté. La possibilité d’accéder aux propos, en vidéos, de voir l’homme derrière le discours, est radicalement nouveau. Le candidat local d’un coup existe : on le voit, on l’entend… Dommage qu’on l’écoute assez peu. Car pour diffuser sur l’internet, il faut avoir une audience locale et des relais locaux, ce que peu de sites de commentateurs ou de candidats ont acquis, au moins du fait de la jeunesse de leur présence en ligne. Sur l’internet aussi une visibilité, ça s’entretient.

En parcourant l’ensemble – à toute vitesse, hélas, mais je devine qu’André Gunthert prendra plus le temps que moi -, on constate que l’essentiel des vidéos sont postées par quelques candidats qui ont pris l’outils à bras le corps, comme Dominique Chambon, candidat Modem en Ardèche, pour prendre un exemple proche de chez nous.
Pour autant, la moyenne du nombre de vues (intégralement, du début à la fin) demeure visiblement assez bas entre 150 et 300 vues en moyenne générale (à la louche). Il faut dire que les vidéos politiques sont souvent longues – alors que les vidéos virales à succès se doivent d’être courtes.

Les interventions de citoyens dans ce concert sont assez inexistantes : montrant combien les blogs locaux sont encore une incongruité, malgré, pour certains, la richesse de leur travail vidéo (regardez Greblog). Nous sommes surtout dans des vidéos de campagnes, de militants. Chacun montre son candidat. Même l’émulation locale – c’est-à-dire quand un parti, localement, utilise la vidéo – ne fonctionne pas à plein : cela ne motive pas vraiment les autres partis politiques à se lancer à sa suite. On sent bien que pour beaucoup on est encore dans le gadget. Ce n’est pas totalement faux.

Une perspective qui a mon goût va donner un peu de mesure à ceux qui prédisaient que les municipales de 2008 se joueront sur l’internet. Les législatives montrent en tout cas que ce n’est absolument pas le cas. Il manque peut-être l’exemple, le cas concret, qui montre que cet impact vidéo et local peut avoir des répercutions sur le vote des électeurs… Il va être dur à trouver.

Publicités

Written by leromanais

5 juin 2007 à 10 h 51 mi

Publié dans Internet, Politique

2 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. pour ma part je pense que l avenir est la … mais que comme toute nouvelle techonogie..faut un certain temps pour ne pas dire un temps certain… de plus en analysant le paysage politique…. beaucoup de tenor… les jeunes de demain … verrons l interet d un tel outil… a condition toute fois … que ce dernier ne soit pas noyé… dans la masse d info… et c est la que tout reste a inventer en regroupement …et interreactivitée

    fournier

    7 juin 2007 at 15 h 35 mi

  2. et pour rajouter un commentaire … combien connaisent les blogs sur romans ?

    fournier

    7 juin 2007 at 15 h 37 mi


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :