LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

Drôme, atonie ou prudence ?

leave a comment »


« J’ai reçu un accueil formidable de l’équipe municipale de Romans et je sais qu’ils continuent de s’investir sans compter. Par contre, je suis déçu, pour ne pas dire plus, de ne recevoir aucun soutien du département de la Drôme, pourtant informé du projet très un amont de sa conception (Mai 2006). Là où l’on pouvait donner du sens au contrat de site qui vise Romans par un projet porteur, on ne reçoit aucune réponse. Pire, on se heurte à un manque d’audace surprenant et l’on nous fait dire qu’une première édition est risquée. Qu’on attend la deuxième. »

Christophe Ginisty qui regrette que le Département ne donne pas quelques milliers d’euros à son Festival.

Comme le reconnaît Christophe, en mai 2006, lors de sa première venue à Romans, Lionel Dujol avait réussi à mobiliser tout le monde autour de la table : la Région, la Ville, la CCPR et le Département étaient venus l’écouter. Si certaines collectivités manquent à l’appel aujourd’hui, c’est peut-être parce que le montage de son projet n’a pas su convaincre. Sans compter que, par leur comportement exclusif, l’organisateur et la Ville ont mis presque tout le monde dehors. Si vous ajoutez là-dessus, la haine entre le président du département et le maire de Romans, vous comprendrez certainement pourquoi la Drôme est aussi atone face à un événement qui n’est vu que comme exclusivement Romanais – alors qu’il aurait pu irriguer sur tout le bassin de vie. C’est amusant de voir que Christophe essaye de faire un lien entre un événement festif comme le Festival et le Contrat de site, dont la portée est essentiellement économique ? Il a dû mal retenir les propos du sous-préfet Clavreuil ;-). Or rien n’a été fait pour qu’il y ait un lien entre les 2, au contraire.

Et puis ce serait croire que les aides sont automatiques du moment que vous faites quelques chose sur le territoire. Si le département a refusé de donner de l’argent, c’est certainement pour de bonnes raisons – absence d’événement à portée économique, incertitudes sur la teneur du projet ou sur ses partenariats – et notamment qu’on ne sait toujours pas grand chose du contenu du Festival à un petit mois de l’événement (rien de neuf depuis la première et unique conférence de presse en tout cas, qui date de novembre)…

On ne jettera pas la pierre, c’est certainement rien que de normal pour une première édition, préparée en à peine 6 mois. Mais il est facile de reporter sa déception sur les autres, quand c’est peut-être d’abord à soi-même qu’il faudrait s’en prendre, quand on n’a pas toujours su convaincre – je ne jette pas la pierre, encore une fois, je sais que ce n’est pas facile.

Ceci dit, j’espère que l’équipe municipale investit en comptant son temps – et son argent. 😉

Publicités

Written by leromanais

3 janvier 2007 à 16 h 50 mi

Publié dans Actualité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :