LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

Rhône-Alpes, la citoyenne ?

with one comment


LeRomanais photographié par Jean-Paul BajardRhône-Alpes magazine consacre son dernier numéro à la participation des citoyens. Fort d’une politique ambitieuse de démocratie participative (notamment construite autour du CTEF, Contrat territorial emploi formation, qui en constitue une des pierres angulaires, mais dont il est difficile de comprendre, de l’extérieur, l’imbrication avec le reste du dispositif), le Conseil Régional invite tout à chacun à devenir un acteur de la politique régionale et à participer aux débats d’idées organisés autour de la plupart des sujets dont s’occupe la région : la formation et l’emploi, les transports, les quartiers, autour de l’environnement, la culture, auprès des jeunes…

La couverture du numéroA l’heure où les résultats du premier atelier de démocratie participative viennent d’être publié (voir le millier de propositions (.pdf) des citoyens, dont une petite centaine devrait être retenue assure le CR, mais sur quels critères ?…), d’autres débats s’annoncent sur le handicap, les les transports, l’emploi et la formation, le logement…

La richesse du numéro ne porte absolument pas sur l’analyse des atouts ou des limites du concept, mais sur la multiplicité des portraits et des sites internet qui leurs sont liés, qui permettent de donner de la chair à cette diversité. Comme celui de Pascal Caradec, le bien connu « paysan bio » de Crépol, qui tient également un blog sur la Démocratie Participative, où il décrypte les initiatives de la Région autour des CTEF justement. J’aime bien la définition que donne Pascal de la démocratie participative : « la démocratie participative n’est pas un pouvoir, mais un outils pour aider à prendre la décision judicieuse, sans entendre les avis de son seul camp ». A compléter avec celle de François Auguste, Vice-Président à la Démocratie participative : « Le renouveau de la vie démocratique et du système représentatif passe par l’association des citoyens à toutes les décisions qui les concernent. A tous les niveaux, du local au mondial, en amont des décisions dans la collaboration, et dans la mise en oeuvre en aval. Le moment des décisions revient aux élus. Les citoyens n’ont pas envie de remettre en cause le système représentatif : ils veulent donner leur avis, prendre la parole, être écoutés et entendus, participer aux décisions et les mettre en oeuvre. »

Caradec à l'intérieur du numéroOn retiendra surtout de nombreux liens vers des initiatives intéressantes : j’ai ainsi découvert le site du Pays de la Drôme des collines, celui des ateliers de la citoyenneté à Lyon où j’aimerai bien me rendre une fois, les cours de l’université populaire lyonnaise, les Cafés sciences et citoyens de Grenoble, les Robins des villes, le crieur public de la Croix-Rousse, la politique d’engagement citoyen de SFR, le projet Sol-réseau, l’Associations des Usagers de la Ligne Grenoble-Valence -ah, si on pouvait avoir un fil RSS ! -, Habitat et humanisme

Personnellement, j’avoue rester assez hermétique au concept de démocratie participative, disons que je le trouve pompeux pour décrire une réalité souvent plus simple et plus triviale, qui repose sur l’ouverture, à quelques citoyens, des discussions qui devraient être par essence publiques et ouvertes. La grande loterie conçue par la Région ne peut être pour moi qu’une première étape, qui j’espère passera bien vite aux oubliettes, dans un processus plus ample et plus ouvert d’information et d’association des citoyens aux discussions qui les concerne. Pour autant, dans le processus initié par la région, il y a quelque chose qui me plaît dans le fait qu’il ne soit pas réservé aux corps constitués, aux associations, aux acteurs et aux seuls lobbys. Face à la désagrégation des structures citoyennes, il me semble essentiel d’ouvrir à la participation de tous, sans formalisme aucun de savoir qui représente qui.

Pour ma part, j’ai envie de pouvoir consulter les diagnostiques, de voir les interrogations se construire et les décisions se prendre. J’ai envie que ces discussions soient accessibles, que je puisse, en tant que citoyen, comme d’autres, y accéder, m’en nourrir, y participer si j’en éprouve l’envie ou le besoin. Simplement. D’un mail, d’un commentaire peut-être, comme on survole une discussion. Ou profondément, en me rendant aux réunions publiques, si j’en ai l’envie.

Reste aussi à ces processus à être clairs sur les promesses qu’ils engagent pour que l’expertise des citoyens ne soient pas considérés comme des rapports supplémentaires qu’on enterre avec les autres. Sur quels critères ont écarte ou on agréé aux recommandations citoyennes ? N’est-ce pas un moyen de ne faire plus que du consensus au risque d’écarter toute innovation qui n’en soit pas ? Comment sont pris en compte les débats et les échanges ?…

Intéressant d’ailleurs de constater dans la tribune libre des groupes politiques, les réactions à cette politique régionale. La gauche bien évidemment s’en félicite. La droite fustige la dérive qui risque de faire disparaître la démocratie représentative en s’en prenant aux jury populaires de Ségolène. Les Verts rappellent que l’idée est d’eux et le PCF qu’ils la mettent en oeuvre – mais quel intérêt messieurs-dames ? L’UDF souligne, avec malice, que depuis 2 ans le Conseil Régional a rejeté avec beaucoup de systématisme la plupart des amendements qui n’étaient pas socialistes ce qui n’est pas forcément un signe d’ouverture « citoyen ».

Apprenez enfin que la Région annonce l’ouverture d’un portail régional citoyen pour 2007, où l’on pourra interpeller les élus, discuter avec les rhonalpins… Souhaitons que cela se fasse dans le respect de quelques bonnes pratiques.

PS : Vous constaterez par vous-même que votre serviteur est cité et photographié dans la double page consacrée au renouveau de la participation citoyenne. Juste pour préciser l’horrible coquille qui s’y est glissée : il n’y a pas de « mousse romanesque », comme on me le fait dire par erreur, mais une salade romanaise, que je vous recommande. C’est meilleur pour la santé 😉

Publicités

Written by leromanais

13 décembre 2006 à 1 h 28 mi

Publié dans Actualité

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. Hubert !!!!!!!
    Tu étais dans le magazine, nous t’avions tous vu. C’était bien ta photo avec ton visage et ton sourire. Dans le magazine on ne voyait pas ton nombril, là on le voit .. maintenant hi hi hi

    F Maquin

    14 décembre 2006 at 10 h 26 mi


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :