LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

Pression sur l’expression

with one comment


Ah, que la libre parole dérange ! Partout. Ici, comme là-bas. Petites et grosses pressions, amicales comme inamicales délations… Sur un territoire, elles sont toutes là, encore plus présentes qu’ailleurs. Chacun joue du coude, y va de son petit courrier ou de son petit mail, avance ces petits pions plus souvent masqué qu’à découvert. Or faut-il le rappeler, comme le souligne Christophe Grébert : « un citoyen qui décide d’exprimer ses idées – sur un blog ou ailleurs- ne doit pas être inquiété pour cela. La société, les lois… doivent tout faire pour défendre cette liberté. La règle, c’est la liberté. Ce sont les exceptions à cette règle qu’il faut limiter et encadrer. »

Alors oui, tout le monde est déjà pendu au balcon pour savoir combien de temps Francis gardera son chapeau sur la tête ? Longtemps, souhaitons-le lui. En tout cas pas – jamais ! – pour sa liberté de parole. Ceux qui le critiquent devraient plutôt suivre son exemple et dire ce qu’ils ont à dire, sous leur nom et aux yeux de tous.

« Nous avons le devoir de dénoncer des attitudes, des pratiques, des positions qui affaiblissent, le fait politique, qui dénature la chose publique, qui corrompt l’analyse critique, qui altère la démocratie. Il n’y a pas, en la matière, de petites économies à réaliser.

Un seul exemple : comment dénoncer les pratiques libérales et accepter dans le même temps, une subvention de Vivendi pour financer des matériels. Il y a dans le circuit social et culturel, de l’argent sale, car gagner au nom de ce que nous dénonçons chaque jour. (…)

Bref je sui un militant, un incorrigible Zoro, un partisan farouche de la liberté. Je donne des coups certes, j’en prend, c’est le lot quotidien des personnes engagées.

Mais franchement et malgré tout le respect que je te dois, ta lettre faite au nom d’un CA, corrigé ou non par lui, n’est pas honnête car elle bafoue deux choses essentielles pour des militants comme nous : la liberté personnelle et la liberté d’opinion. »

Francis Maquin

Publicités

Written by leromanais

31 octobre 2006 à 12 h 17 mi

Publié dans Réflexion

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. Merci pour cette note qui rappellle que l’exercice de la liberté d’expression est parfois remis en cause par ceux dont on pouvait penser qu’ils étaient de nos alliés.
    F Maquin

    F Maquin

    2 novembre 2006 at 8 h 43 mi


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :