LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

Le wiki de l’AIR


Le logo de l'AIR
Grâce à Karim, l’Association des internautes romano-péageois (AIR) est dotée d’un wiki. Le but : permettre à chacun de venir nous aider à développer l’association que nous souhaitons mettre en place.

Wiki ?
Un wiki est un type de site web qui permet à tout ses visiteurs de modifier la page qu’ils consultent ou d’en créer de nouvelles, sans passer par une interface d’administration compliquée, comme l’explique très bien Karim. Pour cela, il suffit de vous rendre sur le wiki et de double-cliquer sur la page ou de cliquer sur éditer la page, en bas à gauche.

Pour modifier le contenu, cliquez sur Editez cette page

Vous accédez alors au contenu de la page que vous pouvez modifier en tapant directement votre texte et en le mettant en forme en utilisant la barre supérieure qui vous permet de mettre en gras ou d’ajouter un lien à un élément surligné.

la barre de formatage qui vous permet, comme sur n'importe quel logiciel, d'agrémenter votre texte

L’intérêt ?
Pouvoir travailler sur des documents à plusieurs. Vous pouvez ainsi, très simplement, modifier les statuts de l’association que nous souhaitons créer : en corrigeant une faute d’orthographe, en ajoutant ou en supprimant un élément, etc. Participer à la discussion qui peut éclore sous chaque article. Toutes les modifications sont archivées et permet donc de rétablir une version initiale ou précédente à tout moment.

Ce outil collaboratif, nécessite un peu d’implication de chacun et également un « jardinier » ou un animateur chargé de veiller à la bonne tenue de l’ensemble, pour qu’il reste accessible à tous. Cette fonction est souvent déportée d’une manière assez naturelle sur les utilisateurs qui s’investissent dans son « alimentation ».

Participez !
Bien évidemment, tout cela demande un peu de temps et nous n’avons pas encore travaillé tous les articles des statuts… Mais cela va se faire petit à petit, en ligne, sous vos yeux.

Si vous franchissez le premier pas, vous pouvez franchir le second. Et si vous souhaitez vraiment nous donner un coup de main, n’hésitez pas à vous enregistrer, afin que tout le monde puisse savoir qui a modifié quoi, ou de signer de vos initiales si l’on vous connaît déjà.

Voilà. En attendant, j’ai encore 2 questions concrètes à poser à ceux, nombreux, qui s’y connaissent mieux que moi dans la constitution d’association :
– Comment fait-on concrètement pour avoir une adresse à la maison des associations de Romans ?
– Quels sont les différences statutaires entre une association collégiale et une association traditionnelle, et notamment pour la formulation de la déclaration initiale ? Et concrètement auriez-vous des retours d’expérience à nous livrer ?

Publicités

Written by leromanais

30 mai 2006 à 20 h 30 mi

Publié dans Internet

7 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. nous sommes interressés par cette initiative et nous nous y insvrivons volontiers, à voir d’en faire la démarche officiel.
    J’ai lu quelques trucs sur cette démarche et notamment sur l’hébergement de l’association: mjc ou mdq et cette remarque il faut demander à la mairie. sachez qu’en tant qu’association nous avons toute autorité pour décider un hébergement associatif. Nous occupons des locaux municipaux certes, cela ve veut pas dire que nous ne sommes pas autonome dans nos décisions. Hubert est tellement persuadé de notre institutionnalisation qu’il en vient à penser qu’il nous faut des autorisations pour héberger des associations dans des locaus d’ou nous sommes avant tout: des LOCATAIRES. Le propriétaire l’est des murs, pas de notre projet. Francis Maquin

    MdqSt Niicolas

    31 mai 2006 at 11 h 40 mi

  2. Merci Francis. Je ne suis pas sûr d’être l’émetteur de cette idée, pour ma part c’était en tout cas une question, pas un jugement sur le fond :). Je crois que beaucoup ne savaient pas que c’était aussi simple. Pouvons-nous donc nous servir de la Maison de quartier comme boîte postale ?

    Il n’y a pas de démarche officielle à faire pour nous rejoindre, il suffit de participer et de prendre part.

    Je ne suis pas du tout persuadé de votre instutionnalisation Francis – dans le sens où votre pouvoir serait incorporé dans l’institution qui vous chapôte, votre blog prouve chaque jour le contraire. Par contre, j’ose à penser que la Maison de quartier est une institution, c’est-à-dire un organisme institué établi pour répondre à un besoin déterminé, avec une importance plus forte qu’une simple association, dans le paysage romanais.

    J’espère que cela aura le mérite d’être clair.

    hubert

    31 mai 2006 at 13 h 25 mi

  3. Mon cher hubert,
    Bon dans ce sens je suis d’accord. Je suis toujours trés attentif au ressenti que provoque notre « institution » dans l’opinion publc. Nous sommes trop attachés à notre autonomie, pour qu’un pouvoir, aussi populaire qu’il soit, vienne nous imposer un profil politique adapté au sien.

    francis

    31 mai 2006 at 13 h 38 mi

  4. Bonsoir Hubert,
    Tes explications sont beaucoup plus pédagogiques que les miennes ( bien vu le gros plan sur l’éditeur…)
    Bon, le site de Mondy (et doonc le wikini) rencontre quelques soucis en ce week end de pentecôte. (Histoire de rajouter au Bordel ambiant). tout devrait rentrer dans l’ordre d’ici mardi ou mercredi.
    A plus

    karim

    5 juin 2006 at 22 h 16 mi

  5. On m’a raconté ce week-end que « AIR » était le nom de l’émission ou de la radio libre lancée dans les années 80 par Henri Bertholet, désormais maire de Romans. Apprenez donc que le nom de l’association n’est qu’une coïncidence – assez amusante finalement.

    Quelqu’un saura-t-il être plus précis pour nous en dire plus sur cet épisode historique ?

    hubert

    28 juin 2006 at 19 h 20 mi

  6. De l’air !
    Pour clarifier une information déformée, je tiens à préciser que la radio libre dénommée « Radio Air », fondée en 1982, n’a pas été lancée par Henri Bertholet. Ce fut une initiative associative proposée par un certain Georges Perret, soutenue par des dizaines de militants : plusieurs d’entre eux se retrouvent aujourd’hui dans la municipalité romanaise (dont le maire actuel). Le premier magistrat de l’époque était Georges Fillioud, alors ministre de la communication !

    Georges

    1 juillet 2006 at 0 h 00 mi

  7. Merci de rétablir les faits Georges.

    hubert

    1 juillet 2006 at 19 h 22 mi


Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :