LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

Drôme magazine, mai-juin 2006

leave a comment »


Le numéro 71 (.pdf) du magazine départemental, pointe sur le grand débat lancé par l’état sur l’avenir des transports dans la vallée du Rhône. Oui, l’Etat s’apprête à demander son avis aux citoyens pour éclairer ses choix à 20 ans. C’est suffisamment rare pour être signalé.

Un débat, dont il est possible pour le citoyen, de comprendre les enjeux, les tenants et les aboutissants, grâce à un formidable site d’information public : celui de la Commission particulière du débat public sur la politique des transports dans la vallée du Rhône et l’arc languedocien. C’est un site où tout nous est expliqué par le détail : sa lecture intégrale vous prendra certainement plusieurs dizaine d’heures, tant elle recèle d’informations.

Le constat est simple : la Vallée du Rhône est saturée. La prospective sur les 15 prochaines années (.pdf) montre que cette progression devrait continuer, d’une manière un peu moins forte, car les prospectivistes tablent sur une progression moins forte de la mobilité (mais l’exposition des chiffres n’est pas assez précise pour être convaincante : ça manque de courbe continue pour voir les ralentissements de progression). Alors, comment faire pour réguler ?

Les solutions, citoyennes ou expertes, esquissent toutes plusieurs voies : allant d’un nécessaire élargissement (au moins à trois voies sur toute la longueur de l’A7), au développement de l’intermodalité (reste à la faire appliquée par des mesures coercitives). Bien évidemment, elles me semblent toutes importantes, mais l’essentiel des solutions restent tout de même le nez dans le guidon : la solution au problème de transport c’est d’agir sur le transport.

Pour ma part, je n’en suis pas certain. N’est-ce pas plutôt en permettant voir en favorisant le développement d’outils mobiles, de législation sur le travail pour faire que les pics de trafics ne se concentrent pas sur quelques heures dans la journée, pour favoriser les solutions de travail à distance en concédant des réductions d’impôts ou des facilités législatives afin d’inciter entreprises et administration à moderniser leur façon de travailler…

La complexité qui est devenu le champ de nos vies ne se résoudra peut-être pas seulement en agissant sur le transport, mais en comprenant mieux les causes des pics d’usages, qui eux, si rien n’est fait, risquent de continuer à s’aggraver. La prospective territoriale a décidémment bien besoin d’être enrichie par les TIC, comme nous le disions encore récemment à la Fing.

Le débat public se terminera le 26 juillet. D’ici là, une vingtaine de réunions publiques doivent avoir lieu dont celles du 19 juin et du 5 juillet au Conseil général à Valence. Allez-y nombreux.

Le FilRouge en parle aussi et donne l’avis des élus communistes de la Région.

_

L’Office de tourisme vient de refaire son site internet. On cherche encore le moteur de recherche « intelligent » comme ils disent – c’est quand même beaucoup prêter à Google :). J’ai regardé un peu le site et si je suis plutôt resté sur ma faim.

Je ne suis pas certain qu’un visiteur arrivant sur une telle fiche ait envie de venir visiter le palais idéal. On aurait bien aimer avoir un bout de bilan chiffré sur le site, plutôt que ce publi-rédactionnel un peu vain. Par contre, j’aime bien l’idée de La Drôme dispo, la centrale de réservation départementale, car les fiches sont plutôt attractives (mais combien y’a-t-il de fiches dans la base et comment gérer tous les lieux qui ne sont pas référencés ?).

Il me semble que le site d’un office de tourisme devrait servir à animer ce qu’il se passe sur l’internet touristique local. Offrir un réel agenda, packager des solutions, pointer vers des animations et ou des promotions… Au lieu de cela, on a une base de donnée plus ou moins bien construite et donc plus ou moins bien à jour, un robot avec lequel il n’est pas vraiment facile d’interéagir. Je ne suis pas sûr que ce que je veuille savoir soit la disponibilité immédiate d’une chambre d’hôte ou d’une chambre d’hôtel, mais surtout savoir si elle est bien, ce qu’en ont dit les clients précédents et des informations techniques (prix etc.). J’aimerais bien avoir l’avis d’un professionnel sur tout cela…

Tiens, au passage, j’aimerais d’ailleurs bien trouver une maison d’hôte qui blogue, je suis sûr que ce serait un moyen assez formidable pour créer de la relation avec les clients et mettre en avant ce que la maison d’hôte propose et les animations locales. Si vous en connaissez une, je suis preneur…

_

En mars dernier, la Fac de droit et d’économie de Valence a bien failli fermer suite à des difficultés budgétaires (dont on ne nous apprend pas le détail). Grâce à un tour de table financier, le module est remis sur pied, mais on peut s’interroger de savoir pour combien de temps ?
Visiblement, Didier Guillaume souhaite y accueillir de nouvelles filières professionnelles et y développer des activités de recherche prenant appui sur les pôles de compétitivité. C’est tout à fait louable, mais cette volonté, un peu isolée, sera-t-elle suffisante pour changer la donne ?

_

A noter enfin sur nos agendas, du 1er au 15 juin, le 7e printemps Bio agite la Drôme, premier département Bio de France (qui compte quelques 500 fermes Bio).

Publicités

Written by leromanais

16 mai 2006 à 19 h 00 mi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :