LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

Législatives, parité et transparence

with 7 comments


Intéressante tribune d’Henri Bertholet, maire de Romans, sur le blog de la section locale du PS, qui revient sur les limites de la loi sur la parité applicables pour les prochaines législatives. Et remarque que les circonscriptions réservées aux candidates seront probablement choisies « par défaut », « une fois qu’auront été « sanctuarisées » celles dans lesquelles souhaitent se présenter les « hommes forts » des appareils fédéraux et national ». Sa suggestion : rassembler les circonscriptions 2 par 2 afin d’obliger la présentation de tickets mixtes : les électeurs envoyant alors les 2 tickets d’un coup à l’Assemblée.

La proposition n’est pas simple à mettre en place et me paraît quand même un peu farfelue, puisqu’elle nécessiterait en fait de rassembler les circonscriptions 2 à 2, ce qui reviendrait presque à les fusionner – sans compter que Henri Bertholet n’a pas de fonction législative ou que le PS n’a pas la majorité pour avancer ce type de proposition avant les prochaines législatives (et il faudrait en plus que le PS soit d’accord avec cette proposition pour la programmer dans son programme législatif après 2007, ce qui est loin d’être acquis). Reste, comme le souligne en commentaire André Arnera, qu’il manque à ce jour à la loi sur la parité un cadre législatif pour qu’elle fonctionne dans la clarté et la transparence. Surtout au niveau des appareils de partis.

En attendant, il est certains que les barons vont continuer à jouer des coudes au détriment, encore une fois, de leur crédibilité politique… et plus encore de cette parité que tous les partis semblent subir plutôt que choisir.

Alors que faire en attendant que des aménagements à cette loi soient un jour votés ou qu’elle soit définitivement enterrée ? Et bien déjà un peu de transparence et d’entente locale serait bienvenue. Ce que propose Henri Bertholet pourrait tout à fait exister – peut-être pas partout -, mais au moins là où les sections locales souhaitent mettre en avant leurs questionnements internes. Je suis sûr que le PS local va être motivé pour essayer de s’entendre avec les 3 autres sections de la Drôme et présenter des candidatures mixtes. Souhaitons que le blog de la section locale du PS sache nous faire part aussi de ces petites discussions-là.

Publicités

Written by leromanais

16 février 2006 à 10 h 52 mi

Publié dans Politique

7 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. N’arrivant pas à obtenir l’investiture du PS, H. Bertholet crache aujourd’hui dans la soupe du PS.

    Le dernier pari du PS départemental étant le suivant : perdue pour perdue, on peut refiler la circonscription à une femme, cela en libérera au moins une pour un homme ailleurs. Il est vrai que le score de HB en 2002, avait été un des plus mauvais (voire le plus mauvais) réalisé par un député sortant socialiste.

    malcom

    16 février 2006 at 22 h 04 mi

  2. J’ai écrit un commentaire dans lblog du PS, commentaire auquel le précedent article se réfère citant André ARNERA « de l’ADCAVL ». J’ai écrit ce commentaire en mon nom propre et l’ADCAVL n’a rien à voir avec ledit commentaire, cette organisation n’ayant pas vocation à interférer dans ce genre de chose. Merci à l’auteur d’éviter ce genre d’amalgame, d’autant que mon commentaire était signé simplement de mon nom. Quant à l’ADCAVL, elle est une association de jeunesse et d’éducation populaire elle et à ce titre et au titre de ses objectifs elle n’intervient pas dans le débat politique. Je remercie l’auteur d’éviter ce genre de choses et cela pour qui que ce soit!

    André ARNERA

    17 février 2006 at 17 h 27 mi

  3. Vous avez raison André. J’ai ôté la référence. Veuillez m’excuser.

    Je pense que tout le monde comprends que sur un blog politique on s’exprime individuellement. C’était plus pour moi une manière de vous identifier. Mais vous avez raison, c’était inutile.

    hubert

    17 février 2006 at 21 h 21 mi

  4. Malcom > Je ne sais pas si Henri Bertholet a des difficultés à obtenir la candidature du PS pour la 4e circonscription. Ce serait un peu normal, faut-il rappeler qu’il a perdu les dernières. Sans compter qu’il y a un autre candidat qui doit en avoir envie et qui est plus à même certainement de rassembler des électeurs PS : l’actuel président du Conseil général, Didier Guillaume. Même si je ne le porte pas particulièrement dans mon coeur, pour ma part, je dois reconnaître qu’il a plus d’atouts que Bertholet et que sa place de président de région va certainement lui permettre de rassembler au-delà de son camp.

    Vous voyez, je regrette un peu ce billet en plus. Parce que je me suis rendu compte que le billet du PS romanais était un peu trompeur. La proposition de Bertholet reprend pour beaucoup les propositions de l’Observatoire de la parité sans les mentionner – comme le signale Laurence Maran-Lopez en commentaire là-bas – et Henri Bertholet se donne un peu le beau rôle, alors qu’il omet surtout de citer ses sources. J’ai été un peu trop rapide et pas assez vigilant sur ce coup-là. On ne m’y reprendra plus.

    hubert

    18 février 2006 at 13 h 44 mi

  5. Une idée de sondage Hubert ?
    Avant les municipales de 2008, se joueront les législatives de 2007 dans la foulée des présidentielles. Dans la 4e circonscription, celle de la Drôme Nord, le tenant du titre Gabriel Biancheri devrait affronter ni Henri Bertholet ni Didier Guillaume mais une femme, au nom du PS, « parité » oblige. Qui donc ? Suspens encore en cours… Et les autres partis qui vont-ils présenter ? Avec quel programme ?! Faites vos jeux…

    Georges

    18 février 2006 at 21 h 39 mi

  6. Que ce ne soit pas Henri Bertholet, soit. Mais que ce ne soit pas Didier Guillaume… Je ne vois pourquoi.

    Nonobstant, je suis preneur de noms de potentielles représentantes.

    hubert

    19 février 2006 at 21 h 06 mi

  7. Il paraît que Didier Guillaume a annoncé qu’il ne serait pas candidat aux législatives. L’information m’était passée par-dessus les oreilles… Visiblement, l’appareil PS a décidé de présenter une femme : selon L’Impartial du 19 janvier, ce pourrait-être l’adjointe de Bourg de Péage, Nathalie Nieson, aujourd’hui conseillère régionale ou l’adjointe de Romans, Christiane Laffont. A moins qu’une troisième femme ne les coiffe sur le fil… Mais laquelle ?

    Des candidates potentielles peu connues, qui, à moins qu’elles ne commencent le rassemblement de leurs ideés tôt, auront du mal à s’opposer au député sortant (UMP), Gabriel Biancheri.

    Il va peut-être falloir que je me mettes à lire la presse locale. 🙂

    hubert

    20 février 2006 at 10 h 18 mi


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :