LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

Bataille de la chaussure : « rien de neuf »

with 3 comments


Brice Hortefeux, ministre délégué aux Collectivités Territoriales, a profité d’être invité au 75e congrès de l’Assemblée des départements de France qui s’est tenu à Valence, pour rencontrer les municipalités de Romans et Bourg-de-Péage et dévoiler les propositions gouvernementales pour Romans.

Selon l’AFP (lien temporaire), il a annoncé la nomination d’un sous-préfet – Pierre Clavreuil, ancien secrétaire général adjoint de la Mission pour la célébration de l’an 2000 – chargé de coordonner les actions de l’Etat, notamment de reconversion, en attendant le CIAT (Comité interministériel de l’aménagement du territoire) du 14 octobre prochain. Parmis les mesures d’accompagnement social annoncées, signalons une contribution exceptionnelle de l’Etat au Fonds national pour l’emploi (FNE) à hauteur de 420 000 euros par an pendant 3 ans, mais aussi l’ouverture dans les prochains jours d’une plateforme de reconversion à Romans et l’affectation par l’ANPE de quatre postes pour suivre les salariés de la chaussure au chômage.

Le gouvernement vient en outre de recevoir un rapport du cabinet d’audit Argos-Bernard Julhiet sur la réindustrialisation du bassin de Romans et ce document servira à définir des actions concrètes qui seront décidées lors du Comité interministériel de l’aménagement du territoire (CIAT).

En matière de réindustrialisation, une « attention particulière sera accordée aux dossiers d’extension d’activité y compris pour les très petites entreprises », a encore indiqué le ministre délégué.

Comme le souligne le FilRouge : « Cette venue a été tenue secrète du côté des mairies, qui se sont bien gardées de prévenir les salariés et leurs organisations… Faire sans les principaux intéressés n’est jamais bon pour ces derniers. Comme on s’y attendait, on nous ressort les mêmes vieilles recettes : une zône d’exonérations fiscales et du fric de l’Etat. C’est-à-dire que les patrons vont s’en mettre encore plein les poches : d’un côté les entreprises ne contribueront plus à financer les budgets locaux, départementaux et sociaux et d’un autre elles recevront de l’argent directement sorti de la poche des contribuables. Le tout sans aucune exigence en terme d’emplois, en terme de qualité d’emploi. Ces dispositifs sont vieux comme la crise, on connait leur efficacité : pompes à fric public, délocalisations d’emplois, casse du code du travail et leurre politique. »

En attendant d’en savoir plus, c’est lundi que seront connues les offres de reprises de Charles Jourdan rappelle le Figaro économie.

Mise à jour du 03/10/2005 : Selon L’AFP/Le Monde, « à cette date, seuls la maison de prêt-à-porter Guy Laroche — vendue en juin à YGM Trading limited (un groupe textile basé à Hong Kong et coté en bourse) — et le groupe genevois d’investissement et de gestion Avendis Capital, ont transmis leur dossier, a-t-on confirmé de source proche de l’administrateur judiciaire. »

Le Monde complète son information : seul 2 candidats sur les 8 qui s’étaient dits intéressés ont déposé un dossier dans les temps auprès de l’administrateur judiciaire. Le premier dossier a été déposé par Christophe Béranger, l’actuel directeur général de Charles Jourdan, adossé au fonds d’investissement Avandis-Finalux ; le second par Philippe Cardon, un ancien cadre de Charles Jourdan, soutenu par le groupe textile industriel asiatique Yangtzekiang Garment Manufacturing Company Limited (YGM). Le choix du repreneur devrait être annoncé le 26 octobre par le tribunal de commerce de Romans avec, d’ici là, la possibilité d’améliorer les offres.

Mise à jour du 13 octobre 2005 : « Sur les plus de 400 salariés du groupe, les deux projets déposés fin septembre envisageaient de conserver 180 salariés (Guy Laroche) ou 135 (Avendis Capital), selon des sources syndicales » évoque le Nouvel Obs. Le sous-préfet a par ailleurs indiqué que le Comité interministériel de l’aménagement du territoire (CIAT), qui se tiendra vendredi à Paris, donnera au bassin de Romans « des moyens, non pas pour accompagner la crise, mais pour repartir ».

Toujours rien de neuf, donc. On attend.

Publicités

Written by leromanais

1 octobre 2005 à 13 h 55 mi

Publié dans Actualité

3 Réponses

Subscribe to comments with RSS.

  1. J’espère que les responsables syndicaux et les salariés de Jourdan n’auront pas la naïveté de croire aux promesses du gouvernement. L’argent ne viendra jamais et les postes affectés à l’ANPE seront occupés par des personnes déjà en place. Comme toujours, dans 6 mois on n’en parle plus et tout le monde s’en fout…

    J’entends partout que la Chine est accusée du désastre. Bien sûr, elle y est pour quelque chose mais cela ne suffit pas à expliquer le phénomène. Mais c’est une excuse bien utile pour les financiers et le gouvernement : hier, tout était de la faute à l’Europe et aujourd’hui, c’est la Chine.

    Au fait, comment se fait-il qu’avec des chaussures comme ça, les chinois arrivent à inonder le marché ?

    Jean-Yves

    3 octobre 2005 at 15 h 35 mi

  2. Comme le rappelait Muriel Gremville dans Libération, il ne faut pas laisser dire que c’est la chaussure chinoise qui a tué la chaussure de luxe romanaise. Ce serait plutôt la chaussure de luxe américaine ou italienne… 🙂

    Pour le reste, on peut effectivement avoir quelques doutes.

    hubert

    3 octobre 2005 at 18 h 24 mi

  3. Muriel Gremville a raison. Par ailleurs, l’article de l’Huma que tu cites aussi donne l’exemple très évocateur de la gestion de Robert Clergerie qui reste le dernier chausseur de luxe de Romans.

    Jean-Yves

    3 octobre 2005 at 20 h 20 mi


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :