LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

Romans magazine mai 2005

leave a comment »


La couverture du numéro de mai de Romans MagazineAvec beaucoup (trop) de retard, retour sur quelques informations issues de notre magazine municipal préféré.

– Un point sur le coût des déchets qui nous coûte 150 euros la tonne (collecte et élimination par enfouissement) mais, dès qu’ils sont triés et valorisés, leur coût tombe à 85 euros la tonne pour les emballages recyclés, 20 euros pour les cartons, 0 euros pour le verre, 45 euros pour les déchets verts… Sur les 150 euros que nous coûte la collecte et l’élimination de nos déchets, 65 sont dédiés au traitement (contre 80 à 90 euros en moyenne nationale) : un coût qui va augmenter, prévient Jean-David Abel, adjoint au maire chargé de l’environnement. Parce que la société qui fait le traitement – Onyx – en a le monopole et parce que le Sytrad développe de nouveaux modes de traitements plus satisfaisants, mais plus chers. Bref, la taxe des ordures ménagères a augmenté de 4,3 % en 2005 et devrait augmenter d’autant en 2006. Seule solution pour limiter la hausse : trier. A noter que 30 « bulles de verres » vont être installées à Romans ce qui devrait porter leur nombre à 80 : afin de passer des 18 kg de verre collecté grâce au volontariat au 40 kg potentiels par habitants.

Une photo aérienne des Ors issue de Romans magazine– Intéressant état des lieux sur le développement de l’Ouest romanais depuis 2001, date de son ouverture à l’urbanisation. Le Plan d’aménagement d’ensemble du quartier Coquillard concerne 34 hectares et prévoit la création de nouvelles voies communales, l’élargissement, la réalisation des réseaux d’assainissement et d’éclairage, et la constitution de réserves foncières pour des espaces verts ou de futurs bâtiments publics. En matière de mixité sociale, seulement 20 logements sociaux seront construits sur Coquillards (contre 355 logements privés). La CCPR lance une étude sur l’extension de la zone commerciale de Meilleux et l’accueil d’activités artisanales et de services pour rééquilibrer l’emploi. Une nouvelle ligne de bus sera mise en place pour desservir le collège Debussy.

– L’industrie agroalimentaire compte plus de 40 entreprises en Drôme des collines. En 2003, le nombre de salarié atteint 2674 personnes et elles ont du mal à recruter.

– La maison de quartier Saint-Nicolas a créé un Réseau d’échange solidaire (Reso) inspiré du SEL (Système d’échange local), comme il y en a un à Romans.

– Dans la tribune libre, alors que tout le monde ne parlait que de l’Europe, le groupe UMP-UDF se démarquait en s’en prenant à l’augmentation constante de la fiscalité romanaise, alors que la ville exerce de moins en moins de compétence (au profit de la Communauté de commune), qu’elle a vendu son service des eaux et que le remboursement de sa dette ne désenfle pas. Et de prendre en exemple Bourg-de-Péage qui n’a pas augmenté ses impôts depuis 8 ans.

Publicités

Written by leromanais

16 juillet 2005 à 18 h 46 mi

Publié dans Actualité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :