LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

Des prêts immobiliers

with one comment


Maison tournante aérienne... par Albert Robida : http://www.lemur.com/robida.htmlUn prêt immobilier c’est une négociation, toujours unique. Chaque expérience est certainement un peu différente, mais, pour autant qu’une expérience puisse en éclairer une autre, voici quelques bien maigres conseils d’un emprunteur peu expérimenté.

Pour ma part, ce fût assez simple. Le meilleur taux m’a longtemps été proposé par ma banque qui m’a dit accepter de discuter, si je leur amenais une proposition plus intéressante que la leur – ça évite de perdre son temps en palabre. Toutes celles que j’allais voir, dont je n’étais pas client, m’ont proposé un taux supérieur à celui que me proposait ma banque. J’avais beau commencer à vouloir négocier en leur faisant gentillement remarquer que ma banque proposait mieux, pas une des cinq banques et agences romanaises que je suis allé voir n’a essayé de s’aligner.

Néanmoins, même si par rapport au marché, le taux paraissait bas, il ne l’était pas encore à mon goût (disons qu’on souhaite toujours avoir mieux). On m’a recommandé alors un courtier (en l’occurence, la Cafpi) . Après leur avoir fourni un dossier assez épais, ils ont fini par me renvoyer une proposition plutôt intéressante (0,15 % de moins). Leur proposition n’émanait pas d’une banque en ligne ou d’une banque inconnue, mais de l’une des 5 que j’étais déjà allé voir (les courtiers achètent du prêt en gros, leur permettant d’avoir des taux très intéressants). Quant à ma banque, elle n’a pas sourcillé une seconde pour s’aligner à l’offre faite et tout faire pour me garder comme client.

Pressé par le temps, je n’ai pas fait affaire avec la Cafpi ou un autre concurrent et je le regrette, car leur travail met à mal cette impression de collusion entre les banques que cette aventure m’inspire. En tout cas, un petit conseil : pour gagner du temps, n’hésitez pas une seconde, aller voir les courtiers !, faites jouer la concurrence entre eux, c’est le seul moyen de gratter efficacement des petits points de taux d’intérêts pour les longs mois d’hiver pendant lesquels vous vous apprêtez à rembourser.

Une expérience qui continue à me faire penser le plus grand mal des banques, pourvoyeuses de services en gros mais incapables de servir leurs clients individuellement. Des PEL et autres sigles abscons, qui sont toujours intéressants quand vous y souscrivez, mais s’avère toujours bien décevant quand vous souhaitez vous en servir (« ah, bon, ça ne me fait gagner que ça ?… » « le taux a baissé, alors ce n’est plus très intéressant »). A croire que tout ces produits qu’on souhaite vous faire souscrire ne servent à rien (j’en suis juste un peu plus convaincu) et ne sont rien d’autres que des produits commerciaux pareils à des chaussettes ou des pots de moutarde.

PS : si vous signez avec la Cafpi suite à la lecture de ce billet, signalez le leur et signalez le moi. Ils offrent de gros cadeaux à leurs parrains, de quoi nous faire un bon restaurant ensemble (je vous invite).

Publicités

Written by leromanais

7 juillet 2005 à 19 h 05 mi

Publié dans Réflexion, Société

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. On ne peut s’en passer. Il nous faut une banque obligatoirement mais elles savent se faire détester.
    Il y a quelques années j’ai voulu renégocier mon emprunt, les taux tournaient aux environs de 5 % et moi j’étais à 9 ou 10, refus catégorique alors que plusieurs de mes amis, la même banque, l’avaient fait quelques dizaines de kilomètres plus loin.
    Malheureusement les emprunts ne sont pas tout, et pour les chèques et les cartes, pas moyen d’y échapper.

    Daniel

    8 juillet 2005 at 16 h 07 mi


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :