LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

Horizon 2015

leave a comment »


Voici ma réponse à la consultation citoyenne Horizon 2015, initiée par la municipalité.

1) Quelles sont selon vous les réalisations les plus significatives de ces 3 dernières années ?

L’explosion urbaine de Romans et son profond renouveau. Je ne sais pas si la municipalité a vraiment accompagné le phénomène (pas toujours, si l’on regarde certains quartiers et certains programmes immobiliers), mais Romans se transforme radicalement sous nos yeux. Romans change et cela n’est pas sans incidence : la venue de nouveaux Romanais perturbe les processus locaux traditionnels. Sans compter que ces changements nécessitent d’être rapidement analysés pour mieux comprendre d’où ils viennent, ce qu’il vont modifier et comment il va falloir répondre en terme de structure.

2) Quel regard portez-vous sur l’action municipale à mi-mandat ?

Les gens ne semblent pas forcément mécontents de l’action municipale, ils voudraient souvent qu’elle soit plus franche, plus marquée, plus affirmée, plus dynamique. Les échos que j’en ai sont plutôt hésitants : d’un côté, certaines initiatives locales sont concertées et suscitent plutôt l’approbation, de l’autre, certaines choses semblent imposées d’autorité et suscitent plutôt l’opposition. Indéniablement, les gens préfèrent le dialogue à la communication, la transparence à l’opacité.

Pourtant, ce qui semble être la meilleure réalisation municipale, c’est son implication de terrain (ou au moins sa volonté). Je pense que beaucoup voudraient qu’elle soit plus généralisée et parfois plus réactive.

3) Pour les années à venir, quels sont les dossiers sur lesquels vos élus doivent prioritairement apporter une réponse ? 4) Selon vous, quels sont les projets à réaliser impérativement dans les années à venir ?

Pour ma part, je vois au moins 3 actions d’importance :

– Favoriser le développement économique : développer une meilleure image économique du territoire, développer son attractivité, attirer des entreprises avec une politique plus volontariste. Le principal n’est pas uniquement de retenir à n’importe quel prix les entreprises existantes, mais bien de parier sur l’installation de nouvelles entreprises, pour développer un tissu économique dense. L’action locale sur ces sujets semble à peine commencer à se mettre en place, mais il y a un évident besoin de coordination des missions économiques locales et des missions de communication du bassin d’activité romanais.

– Faire de l’éducation une priorité pour Romans. Ca signifie certainement offrir plus de moyens aux écoles et développer la coordination des structures qui s’occupent de l’enfance. Ouvrir des places d’aides et d’assistants d’éducation, permettre plus d’accompagnements personnalisé (cours de remise à niveau, cours de langues)… Faire des paris audacieux pour que l’école locale s’adapte enfin au rythme de la vie d’aujourd’hui (passer à la semaine de 4 jours par exemple afin de se conformer aux rythmes de travail de la plupart des parents). Il me semble ici important d’insuffler une dynamique qui va bien au-delà de l’école afin qu’aucun enfant ne puisse être livré à lui-même, mais que dès le plus jeune âge, la communauté soit présente pour l’aider et l’accompagner. Dans la continuité, il faut s’attaquer aux crèches et aux établissements d’accueil des enfants hors temps scolaire, comme partout en France, insuffisants.

Si on croit que tout ce joue aux âges les plus petits, il y a là un réel effort à faire pour donner de l’ampleur à un vrai projet éducatif local qui aujourd’hui n’existe pas !

– Consolider le réseau social romanais en mettant mieux en relation ses acteurs. Aujourd’hui, beaucoup d’actions sociales sont cloisonnées (par thématiques, par départements, par institutions). Développer la co-production d’actions locales et sociales et savoir les reconnaître et les encourager. Je pense souvent qu’une politique municipale n’a pas à faire autre chose qu’à faire travailler ensemble les acteurs du terrains qui en commun ont bien des réponses aux difficultés locales. Cela nécessite de mettre beaucoup de monde autour de la table, mais il y va de la cohésion sociale romanaise, afin que ne s’accroisse pas le fossé entre un Romans riche et un Romans pauvre.

Les actions sociales, culturelles, économiques romanaises doivent être co-portées et co-produites pour exister. Ce devrait être un message fort à envoyer à tous les Romanais.

Bon, j’ai certainement oublié plein de choses, mais j’espère que vos commentaires m’aideront à affiner ce « programme » d’actions locales. En attendant, n’oubliez pas de vous exprimer sur ces questions – ne serait-ce qu’une idée, qu’un message, qu’une remarque – et d’aller porter dans les urnes qui se trouvent dans les mairies de quartiers vos doléances – et oui, visiblement, rien n’est prévu pour les envoyer par mail :). La parole est à vous.

Réactions et propositions sont les bienvenues en commentaire de ce billet : Pour vous, quelles sont les actions d’importance que vous attendez pour l’avenir de Romans ?

Publicités

Written by leromanais

17 février 2005 à 8 h 30 mi

Publié dans Politique, Réflexion

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :