LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

Romans 2015

leave a comment »


medium_actionmunicipale.jpgLa municipalité romanaise vient de publier une plaquette promotionnelle sur l’action municipale à mi-mandat (2001-2004), recensant une multitude de projets réalisées et en cours de réalisation. Cet inventaire à la Prévert sous forme de dictionnaire de projets est surtout un bel exemple d’autopromotion qui manque bien souvent de concret (c’est quoi exactement la gestion écologique des espaces verts romanais ? Le centre d’assainissement de l’eau est bien une réalisation importante, mais il ne résout pas tous les problèmes de l’eau à Romans et particulièrement leur prix…).

Bref, on regrettera surtout que cette communication fasse l’impasse sur les difficultés qu’il y a encore à résoudre : en donnant la part belle aux seuls succès, elle se coupe l’herbe sous le pied et paraît surtout trop belle pour être crédible. Contrairement à ce que dit Henri Bertholet, maire de Romans, dans la présentation : le document paraît plutôt comme une somme d’autosatisfaction que comme un document de cadrage sur ce qui a été fait et ce qu’il reste à faire.

Pourtant, sans faire mon mauvais coucheur, il est vrai que certaines réalisations méritent un coup de chapeau. D’autres pourtant, doivent encore faire bien des progrès. Je m’essaye à un classement incomplet et bien personnel, en partant de ce catalogue :

Les réalisations phares : La réfection du stade Guillermoz ou du Gymnase Roger François ; L’agenda 21 ; Le Carnaval ; le maintien de 3 cinémas en centre ville ; la programmation culturelle, riche, variée et abordable et la Démocratie participative. Malgré toutes les critiques qu’on pourrait émettre sur ce dernier sujet – notamment en étant surpris de constater des faits qu’on ne s’attend pas à trouver à Romans -, j’ai l’impression que celle-ci fonctionne relativement bien : beaucoup de réunions publiques sur de nombreux sujets, des collectifs de quartiers vivants et agissants… On sent que c’est là une vraie valeur pour la municipalité, mais elle ne semble plus vraiment savoir dans quelle direction la porter, comme le montre la réponse, inappropriée je pense, des mairies de quartier.

Les réalisations à améliorer :
– L’amélioration de l’habitat dans le centre ancien (et pas seulement) est une réelle nécessité, mais elle pose des questions aux romanais sur la continuité de la mixité sociale. Aujourd’hui, si Habitat Pays de Romans loge un foyer romanais sur 4, les efforts de construction, s’ils existent, ne sont certainement pas suffisants par rapport aux besoins et à l’extension urbaine de Romans qui renforce la pression du marché immobilier sur bien des ménages. Le développement urbain en tout sens, s’il est certes une marque de vitalité, est aussi une grande source d’inquiétudes.
– Le soutien aux associations est une force romanaise. Avec 3,2 millions d’euros de subventions pour 172 associations, il manque néanmoins une transparence totale et plus accessible sur les distributions et les résultats de celles-ci.
– Le succès de la Biennale de l’internationale est encore à démontrer pour les Romanais et le satisfecit du prix de l’Observatoire nationale de l’innovation publique me paraît bien maigre. Si l’échange international peut-être une vraie richesse pour Romans, il faut aussi qu’il soit accessible à tous, concrètement.
Le Cnor
– La moderne crèche Dolto ouverte en 2004 a certes permis d’augmenter la capacité d’accueil des enfants de 60 % (elle permet d’accueillir 45 enfants), mais c’est dire si Romans part de loin. Aujourd’hui, le manque de capacité d’accueil est criant et très largement insuffisant. Ce n’est pas une spécificité romanaise d’ailleurs.
– Le développement économique se résume toujours aux mêmes images d’épinal (Marques Avenue, la FBFC, l’agro-alimentaire…) et repose sur des entreprises déjà existantes. Il manque incontestablement ici une action d’envergure vers les entreprises et particulièrement vers l’implantation de nouvelles entreprises, alors que Romans à de très nombreux atouts à jouer (proximité avec Paris notamment).
– L’eau : si le centre d’assainissement était réellement nécessaire, le prix de l’eau à Romans pose de vrais questionnements.
– Les espaces verts : c’est visiblement une nouvelle préoccupations municipale, mais il y a là bien des progrès à faire, notamment en donnant moins de place au minéral dans les projets urbains romanais, ce qui est pour l’instant loin d’être le cas.
– Les énergies renouvellables : l’opération « Coup de soleil » visant à encourager les particuliers à installer chez eux un chauffe-eau solaire n’a donné lieu qu’à 30 installations depuis juin 2004. Si l’action est louable, on voudrait surtout qu’elle se prolonge dans les administrations et entreprises locales en les sensibilisant et en les accompagnant dans des projets de développement durable.
– Les Fêtes : elles sont nombreuses à Romans, pour ma part, je regrette pourtant leur centralité : à quand des JeDisMusik à la Monnaie ou aux Ors plutôt que sur le seul centre ville ?

Les nouveaux projets :
– Le projet d’aménagement sur 3 ans des berges de l’Isère à l’Est et à l’Ouest de Romans.
– La Gare multimodale : visiblement, si je lis bien, Laetitia pourra bientôt descendre à la gare de Romans.
– Le projet Educatif Local ne se résume visiblement pas aux Pass’sport qui permettent aux enfants de passer des vacances sportives, mais il n’est pas bien éclairci par la plaquette.

Au passage, on constatera que certains projets semblent être tombés en désuétude puisqu’ils ne sont pas évoqués…

Pourtant, ce catalogue n’est pas l’information la plus intéressante de cette brochure. La municipalité annonce qu’elle lance une « démarche » Horizon 2015 et invite les citoyens à participer à la réflexion sur l’avenir de leur ville. Elle dévoile un ambitieux plan de consultation citoyennes pour les trois prochaines années avec deux premiers rendez-vous citoyens en mai et en octobre (ce dernier concernant le monde associatif).

La mairie en profite pour prendre le poul de la ville et demande par écrit aux citoyens de donner leur avis sur le bilan municipal en 4 grandes questions :

1) Quelles sont selon vous les réalisations les plus significatives de ces 3 dernières années ?
2) Quel regard portez-vous sur l’action municipale à mi-mandat ?
3) Pour les années à venir, quels sont les dossiers sur lesquels vos élus doivent prioritairement apporter une réponse ?
4) Selon vous, quels sont les projets à réaliser impérativement dans les années à venir ?

Je vous donne mes réponses prochainement. Mais vous me ferez par des vôtres aussi !

Publicités

Written by leromanais

25 janvier 2005 à 15 h 46 mi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :