LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

J’ouvre mon blog (1/5) : Qu’est-ce qu’un blog ?

with one comment


Le blog, un outil simple et dynamique

« Un type de site web composé essentiellements d’actualités (ou billets) publiées au fil de l’eau et apparaissant selon un ordre antechronologique (les plus récentes en haut de page), le plus souvent enrichies de liens hypertextes externes.
Sous cette forme, la définition paraît peu attrayante. Elle rend surtout peu compte de la diversité – et de l’intérêt – du concept de blog.
Mais il faut bien admettre que la notion de blog, fortement protéiforme, est sinon impossible, du moins très difficile à définir avec précision en quelques mots. »

BlogStory

Tout le monde ne connait peut-être pas encore forcément le mot blog, bien qu’il se soit largement démocratisé ces dernières années – cela n’a d’ailleurs pas vraiment d’importance. Pour ma part, je présente souvent les blogs comme un ensemble d’outils de publications simples et dynamiques pour monter un site web. La spécificité de ces outils : n’avoir plus qu’à se préoccuper du contenu et non plus du contenant. Pour tout ceux qui en ont déjà bavé à essayer de monter des pages personnelles en dures, pour tout ceux qui en ont marre de galérer avec le code, pour tout ceux qui n’y comprennent rien mais qui veulent un bout d’endroit pour s’exprimer/communiquer sur l’internet, les outils de publications dynamiques sont fait pour vous ! Rien à apprendre. Rien à retenir. Je n’ai plus qu’à me préoccuper du message, de ce que j’ai à dire, de ma communication à délivrer. Et mon information la plus récente vient automatiquement se mettre devant l’information la plus ancienne (qui reste toujours disponible). Mettre à jour mon site n’est plus une galère que je repousse aux calendes grecques à cause du travail que cela va me demander. Ce n’est plus que deux clics et, éventuellement, un copié-collé !

“Dans les années 90, le contenu d’Internet est sorti des bibliothèques. Le vocabulaire est touours lié à cette culture héritée du papier : “pages”, “documents”. Regardez Google avec son “page”rank ! Arrêtons de parler de technologies et de “pages”. Pour moi, le web n’est pas des pages, ce sont des gens qui parlent à d’autres gens. Nous devons redéfinir notre façon de comprendre le web.

Par exemple, la définition “technologique” du blog est “un site composé d’articles classés par date et catégories dans l’ordre retro-chronologique”. Pour moi, il s’agit plutôt d’un moyen de voir les intérêts des gens à travers le temps.

Le web est un flux de conversation. Et le lien hypertexte n’est pas un lien entre documents, mais une forme d’action sociale”
Joel Ronez

Qu’on ne s’y trompe pas, cette facilité de publication et d’utilisation a des inconvénients. On n’organise pas tout comme on veut sur un blog – cela demande un peu plus de compétences. Et il est juste de dire que les sites se ressemblent tous un peu. Les blogs demandent à être alimentés avec une relative régularité. Il faut avoir de l’actualité à mettre en ligne – tous les jours à au moins une fois tous les deux mois aurais-je tendance à dire. Un blog s’alimente avec une certaine fréquence/régularité. Mais cette contrainte se dépasse d’autant plus facilement que c’est facile à faire.

Un système de gestion de contenu parmi d’autres ?
Un blog n’est peut-être pas un système idéal pour présenter toutes les activités sur internet, mais c’est un système idéal pour les accompagner et les faire vivre. Un blog peut parler de tout et de rien ou d’une sujet très précis. Mais sans régularité, sans actualité, sans fréquence, un blog meurt et disparait. Ce sont les « actualités » qui font le blog et le blog est fait pour les sites qui ont de l’actualité à mettre à jour, des informations régulières à communiquer. Un blog, c’est un peu un engagement. Une entrée dans une conversation, une présentation pour parler à d’autres gens et pour que d’autres personnes vous parlent.
Enfin, un blog a certaines caractéristiques techniques notamment des permaliens (chaque billet est citable car il possède une adresse – URL – et une seule), des liens (vers des informations ou des sites), des commentaires (chaque actualité peut-être commentée, les internautes peuvent contacter l’auteur, réagir, sur le site ou sur des sites distants) et propose des outils évolués (fils de syndications notamment ou fils RSS) qui permettent de partager les informations de son site avec les systèmes d’informations et d’autres sites d’une manière assez automatique.

Un blog, c’est avant tout un outil simple d’utilisation. Une interface en ligne qui ne nécessite qu’un mot de passe pour y accéder. Une interface semblable à celle avec laquelle vous postez vos e-mail où il suffit d’indiquer un titre, un message et de poster pour être aussitôt lisible en ligne.

« le blog résulte d’une démarche individuelle qui n’a de sens que prise collectivement »
Pour autant, un blog, c’est beaucoup plus que cela. Chaque blog s’insère dans un système interactif parmi d’autres blogs avec lesquels chacun échange et communique. Ces multiples communautés forment autant de blogosphères, de communautés, de réseaux où participer et partager.

« Les blogs sont donc beaucoup plus qu’un simple site personnel, car non seulement ils me représentent sur le web, mais ils fonctionnent aussi comme un “logiciel social” à part entière qui définit et circonscrit la communauté électronique dont je me revendique, à laquelle j’appartiens. Ils sont l’expression et la personnification de mon réseau. Ils sont le média où se retrouve “ma” communauté électronique – celle dans laquelle je me reconnais et qui se reconnaît dans ce que je “montre” de moi. Ils s’insèrent dans un réseau de liens où se tisse ma démarche individuelle.

Mais le véritable sens des blogs se comprend aussi collectivement. C’est dans les rapports que les blogs tissent entre eux et dans la facilité avec laquelle des outils permettent à ces systèmes de voir qui les référence ou ce qu’ils référencent, qu’ils créent la différence. »
« Mon blog, mon logiciel social »

Le propre des blogs est d’exister dans un réseau de liens réciproques, de références signalées (”trackbacks”), de commentaires et de dispositifs de propagation, de réplication (fils RSS, tags, etc.) – ce que l’on peut appeler la “blogosphère”. La publication d’un “billet” n’est que le premier maillon d’une chaîne d’événements qui peut/doit/va vite échapper à l’auteur.

Publicités

Written by leromanais

19 octobre 2004 à 22 h 57 mi

Publié dans Cours en ligne

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. « Dans les années 90, le contenu d’Internet est sorti des bibliothèques. Le vocabulaire est touours lié à cette culture héritée du papier : « pages », « documents ». Regardez Google avec son « page »rank ! Arrêtons de parler de technologies et de « pages ». Pour moi, le web n’est pas des pages, ce sont des gens qui parlent à d’autres gens. Nous devons redéfinir notre façon de comprendre le web.

    Par exemple, la définition « technologique » du blog est « un site composé d’articles classés par date et catégories dans l’ordre retro-chronologique ». Pour moi, il s’agit plutôt d’un moyen de voir les intérêts des gens à travers le temps.

    Le web est un flux de conversation. Et le lien hypertexte n’est pas un lien entre documents, mais une forme d’action sociale »

    Via Joel : http://blog.ronez.net/?p=289

    hubert

    19 décembre 2005 at 15 h 20 mi


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :