LeRomanais

Agir local, penser global. L’internet local à Romans-sur-Isère et ses environs (Drôme).

SIG et images satellites doivent-ils être publiques ?

with one comment


Ryongchon, avant la catastrophe
Utiliser l’imagerie satellite pour suivre des mouvements militaires, la progression de flots de réfugiés ou la polution… C’est désormais possible. Jetez un oeil sur les images satellites publiées par Public Eye – par exemple, pour la catastrophe de Ryongchon en Corée du Nord (voir aussi celles de Spot).

Le seul bémol est que ces images ne sont pas encore accessibles à tous, loin de là (Quoique 😉 ).

En attendant, que tout à chacun puisse commander une photo par satellite à distance (un peu comme les internautes peuvent s’amuser à rendre fou ce bonhomme-ci à distance 😉 ), peut-être aurons-nous plus rapidement accès à d’autres données cartographiques, comme celles des Systèmes d’information géographique (SIG).

Les projets carthographiques interactifs sont de plus en plus nombreux : comme le Sig de la région Ile-de-France développé par l’Aurif ou cet Atlas des territoires et ce catalogue des données numériques localisées développés par la Préfecture des Pays-de-Loire ou encore celui de la Région Basse-Normandie… Et les projets des collectivités en la matière sont nombreux.

Hélas, pourtant, la plupart du temps, les SIG ne sont pas accessibles à l’internaute. Même le cadastre par exemple, consultable par chaque citoyen dans toute mairie, n’est qu’extrêmement rarement disponible en ligne (parmis quelques rares exemples, signalons celui de Parthenay ou encore le Guichet carthographique du Canton de Genève, le Cadastre du Québec, celui de Gluiras en Ardèche – tiens, au passage, notons cette initiative historique-ci).

Et oui, tous les SIG ne sont pas conçus pour être consultés en ligne (incroyables, non !) et toutes les municipalités n’ont pas compris l’intérêt de mettre à la disposition de tous ce type d’information.

En attendant le jour où je pourrais consulter tout cela depuis chez moi, continuons à jouer avec Geoclip, ou l’InfoTerre du Brgm. Car si la Mairie de Romans dispose en interne d’un cadastre informatisé, il n’est pas – comme beaucoup d’autres – disponible en ligne. Mais peut-être que leurs réalisateurs, les Romanais de Sirap, pourraient nous en dire plus 😉 ?

Merci à World Changing pour m’avoir lancé sur ce sujet. Et conservons précieusement cette excellente base de liens.

PS : Michel Bondaz, d’Un point c’est tout, qui confronté au copyright des cartes, a décidé de permettre à tout à chacun de créer des cartes collaboratives. Grâce à des émetteurs GPS, il suffit à tout à chacun de se promener dans la campagne ou dans les villes, pour envoyer ses données et créer des cartes publiques pour tous. Formidable ! Merci l’UpFing.

Publicités

Written by leromanais

4 mai 2004 à 8 h 18 mi

Une Réponse

Subscribe to comments with RSS.

  1. […] ©conomiques. Et il me semble primordial là encore d’insister pour que ces cartes, comme d’autres, soient publiques, intégrées comme une donnée des Systèmes d’information géograp […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :